Publicité

Les Français accordent plus de valeur aux données de leurs comptes Amazon et Instagram qu'à leurs données bancaires

  • euro_corde.jpg

    euro-billet-corde-linge
    Les Français sont prêts à payer 6 451 euros pour récupérer les données de leur compte Amazon contre seulement 2 117 euros pour les données de leur carte de crédit. (Pixabay/Webandi)
  • Si les Français accordent beaucoup de valeur à leurs données personnelles, ils semblent néanmoins négligeants dans la gestion de leurs mots de passe.

    2 850 euros. C'est en moyenne la somme que seraient prêts à débourser les Français pour récupérer des données personnelles si celles-ci étaient volées sur le web. Ils iraient même jusqu'à payer 6 451 € si les données de leur compte Amazon étaient hackées. Une enquête réalisée par LastPass de LogMeIn en partenariat avec l'institut OnePoll révèle en effet que près d'un tiers des Français (27 %) seraient prêts à payer beaucoup d'argent si des renseignements personnels les concernant venaient à être volés.

    Amazon et Instagram devant les données bancaires

    Une précision à noter : les Français semblent accorder beaucoup plus de valeur aux données relatives à leur compte Amazon, à celles de leur e-mail ou à celles de leur compte Instagram, qu'aux données de leur carte de crédit, de leurs données bancaires en ligne ou de l'Assurance maladie. Voici les montants moyens avancés par les répondants :

    1. Compte Amazon : 6 451 €
    2. E-mail : 6 029 €
    3. Compte Instagram : 3 509 €
    4. Codes sécurité sociale : 2 724 €
    5. Carte de crédit : 2 117 €
    6. Données bancaires en ligne : 1 772 €

    Pour se prémunir des vols de données, 40 % des Français ont conscience de l'importance de bien choisir leurs mots de passe professionnels et personnels. Pourtant, 23 % d'entre eux font confiance à leurs navigateurs internet pour les mémoriser. Et seuls 55 % d'entre eux les changent tous les ans. Plus d'un Français sur trois (36 %) ne le fait jamais. Plus surprenant : seuls 26 % des Français reconnaissent adopter un mot de passe unique pour chaque compte.

    Renoncer au sport ou à l'alcool pour ses données personnelles

    Enfin, l'étude menée par LogMeIn et OnePoll s'est intéressée à une question anecdotique, mais non moins révélatrice : à quoi les Français seraient-ils prêts à renoncer plutôt que de perdre leurs informations personnelles ? Les réponses sont édifiantes quand on sait le peu de vigilance généralement accordée aux mots de passe : 25 % des répondants pourraient renoncer au sport pour récupérer leurs données personnelles, 24 % à boire de l'alcool et 23 % à manger du chocolat. 

    *Méthodologie : L’étude a été menée par OnePoll auprès de 2 000 personnes entre le 18 avril et le 30 avril 2019 en France (250 personnes), en Allemagne, au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Australie.

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    63
    C'est le part des entreprises françaises qui adhèrent à la dématérialisation des notes de frais.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    2019_03_270x270_aidel-archimag_fondu.gif