Publicité

Seuls 27% des Français sont conscients de l’impact du numérique sur l’environnement

  • ordi_foret.jpg

    ordinateur-nature-foret
    Les Français font déjà des gestes courants qui peuvent limiter l’impact écologique du numérique. Plus des trois quarts d'entre eux (79 %) nettoient régulièrement leur messagerie (Pixabay/Goumbik)
  • Selon un sondage réalisé par l’Observatoire du Numérique BVA/Digital Society Forum, seulement 27 % des Français se considèrent bien informés à propos de l’impact du numérique sur l’environnement. Un travail de sensibilisation est à opérer. 

    D’après l'enquête de l'Observatoire du Numérique BVA, une majorité de Français considère que le numérique n’a rien à voir avec l’environnement. Pour eux, le numérique est d'abord synonyme de technologie et de modernité.

    Cependant à la question d’un potentiel lien entre les deux, des aspects positifs autant que négatifs sont évoqués. Côté positif, le réponses évoquent l'économie du papier, et l’écologie. En revanche, côté négatif, il est question de la pollution et de la consommation d’énergie. Au sujet de l’impact numérique sur l’environnement, ils sont alors deux fois plus à le considérer comme néfaste. 

    Les Français dans le flou concernant la question de l’impact du numérique sur la transition énergétique

    Globalement et toujours d’après le sondage, les Français ont beaucoup de difficultés à se positionner vis à vis de l’impact du numérique sur la transition énergétique : là où certains y voient un bon moyen d’avancer (24%), d’autres constatent un frein (18 %). 27 % ne savent pas quoi en penser. Ils sont aussi partagés sur l’efficacité des outils numériques pour inciter à adopter des pratiques éco-responsables. 41 % d'entre eux estiment que c’est efficace, alors que 39 % pensent le contraire. 

    Comment réagir de manière “éco-responsable” ?

    Malgré tout, les Français jugent très important de prévenir le grand public concernant l’impact de leurs habitudes numériques sur l’environnement (51 %).

    Il est également question de mobiliser les nombreux acteurs travaillant dans le numérique dans le but de sensibiliser les consommateurs à une conduite éco-responsable lors de l’utilisation de leurs produits (50 %). 

    Des innovations sont aussi proposées : par exemple, une box qui s’éteindrait toute seule lorsqu’elle n’est pas utilisée permettrait de faire de nombreuses économies. De nombreuses voix commencent à s'élever pour dénoncer le numérique comme source de pollution.

    Pour en savoir plus : découvrez notre dossier spécial dédié à l'écologie numérique à paraître dans le numéro de novembre 2019 (Archimag n°329).

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    63
    C'est le part des entreprises françaises qui adhèrent à la dématérialisation des notes de frais.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    2019_03_270x270_aidel-archimag_fondu.gif