Article réservé aux abonnés Archimag.com

Internautes, voici les meilleurs outils et astuces pour sécuriser vos mots de passe !

  • change_time.jpg

    changer-mot-de-passe
    Idéalement, nous devrions créer un mot de passe par compte. Autant le dire tout de suite, cela relève de la fiction ! Il est en revanche possible de recourir à des gestionnaires de mots de passe. (Pixabay/Alexas_Fotos)
  • Chaque année, des dizaines de milliers de mots de passe sont — facilement — dérobés à la faveur d’attaques informatiques. Il existe pourtant quelques astuces et outils (grand public et professionnels) pour renforcer votre sécurité sur le web grâce au mot de passe parfait. Voici comment faire :

    123456, 123456789, qwerty, password, 111111. Voici les cinq mots de passe les plus utilisés et les moins sécurisés du web. La combinaison 123456 serait même employée par 23,6 millions d’internautes à travers le monde ! Une récente étude du NCSC, un organisme britannique dédié à la cybersécurité, confirme ce que l’on sait depuis longtemps déjà : les internautes négligent leurs mots de passe.

    >Lire aussi : Les Français accordent plus de valeur aux données de leurs comptes Amazon et Instagram qu'à leurs données bancaires

    En attendant le développement de nouvelles méthodes d’authentification (voir encadré), le mot de passe reste la porte d’entrée la plus répandue pour accéder à notre écosystème numérique : messagerie, réseaux sociaux, espaces de stockage, applications diverses… Autant dire que les internautes ont tout intérêt à le soigner s’ils veulent éviter de se faire pirater.

    Mots de passe sur le web : des chiffres et des lettres… et des majuscules

    Dans bien des cas, les internautes n’ont de toute façon plus vraiment le choix. Les sites leur imposent désormais de choisir un mot de passe composé de lettres, bien sûr, mais aussi d’au moins un chiffre et d’au moins une majuscule. Certains imposent même le recours aux caractères spéciaux comme les signes de ponctuation par exemple. Avec une telle combinaison, l’internaute réduit sensiblement les risques de piratage.

    « Il n’existe pas de définition universelle d’un bon mot de passe, mais sa complexité et sa longueur permettent de diminuer le risque de réussite d’une attaque informatique qui consisterait à tester successivement de nombreux mots de passe (attaque dite en force brute) », explique la Cnil ; « on considère que la longueur du mot de passe suffit pour résister aux attaques courantes à partir de 12 caractères. Lorsque la taille du mot de passe diminue, des mesures compensatoires doivent être prévues ».

    >Lire aussi : WebAuthn, se dirige-t-on vers la fin des mots de passe ?

    Les recommandations de la Cnil pour les mots de passe

    Pour la Cnil, il convient d’adapter le mot de passe aux sites que l’on visite. Une longueur minimum de 12 caractères (minuscules, majuscules, chiffres, caractères spéciaux) est recommandée pour les sites qui n’ont que le mot de passe comme méthode d’authentification. C’est le cas de très nombreux sites ....
    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    video-bibliotheque
    Baisse des ventes de DVD, progression du streaming : quelle sensibilité les bibliothèques manifestent-elles vis-à-vis de cette tendance lourde ? À terme, les catalogues des bibliothèques de lecture publique et universitaire comporteront-ils tous une offre de vidéo en ligne, à usage de loisir ou d’étude ?
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    des bibliothèques proposant des ressources numériques ont constaté depuis le début du confinement une augmentation des usages de leurs ressources en ligne, selon une enquête flash menée par le ministère de la Culture fin mars 2020.
    Recevez l'essentiel de l'actu !
    Publicité