Publicité

Les Gafam profitent du Covid-19

  • gafam_covid.jpg

    (Pixabay / PhotoMIX-Company)
  • A contre-courant de nombreux secteurs économiques, les géants du numérique enregistrent des hausses impressionnantes de leur chiffre d'affaire notamment grâce au cloud.

    La crise sanitaire du Covid-19 a mis de nombreux secteurs économiques à terre mais elle a également fait les beaux jours des Gafam. Leurs comptes trimestriels couvrant le trimestre du 1er avril au 30 juin 2020 font apparaître une hausse impressionnante de leurs revenus.

    Chez Microsoft, l'activité "Intelligent cloud" (qui comprend Azure) a engendré une hausse du chiffre d'affaires de 17 % pour atteindre 13,3 milliards de dollars (environ 11,3 milliards d'euros). Pour le deuxième trimestre 2020, l'infonuagique vendue aux entreprises a représenté 14,3 milliards de dollars (environ 12,1 milliards d'euros) soit une hausse de 30 % sur un an. Microsoft a pleinement profité du télétravail et de son corolaire : le stockage de données dans le cloud. Par ailleurs, son application Teams, utilisée pour les réunions à distance, comptait 44 millions d’utilisateurs quotidiens à la fin mars 2020.

    Le cloud d'Amazon passe un nouveau cap

    Du côté d'Amazon, le service de cloud AWS  dépasse pour la première fois les 10 milliards de dollars (8,45 milliards d'euros) de revenus sur un trimestre soit une hausse de 29 % par rapport à la même période l'an dernier. Toutes activités confondues, son chiffre d’affaires a atteint 88,9 milliards de dollars (75,1 milliards d'euros) : + 40 % par rapport à la même période de 2019. Face à une forte demande pendant le confinement, l’entreprise a créé  plus de 175 000 nouveaux emplois depuis mars 2020.

    Chez Alphabet, la maison-mère de Google, l'infonuagique a passé la barre des 3 milliards de dollars de revenus trimestriels (environ 2,5 milliards d'euros). Ce bon chiffre est cependant altéré par une baisse des revenus publicitaires notamment ceux du moteur de recherche. Alphabet annonce un chiffres d'affaires qui s'établit finalement à 38,2 milliards de dollars (32,3 milliards d'euros) soit une baisse de 2 %.


    Quant à Apple, son chiffre d'affaires s'est élevé à 59,7 milliards de dollars (50,5 milliards d'euros) soit une augmentation de 11 % par rapport à l'an dernier. Plus centré sur le segment du grand public, Apple voit le nombre de ses appareils installés et actifs atteindre un niveau record. Ses différents services comptent désormais plus de 550 millions d'abonnés payants soit 130 millions de plus qu'en 2019.

     

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    C'est le nombre de dossiers médicaux partagés ouverts par les assurés.
    Publicité