Publicité

Le juteux trafic d'un archiviste faussaire de génie

  • qi baishi flickr.jpg

    Une oeuvre du célèbre peintre Qi Baishi plagiée par Xiao Yuan (Flickr)
  • Un archiviste en chef de l'Académie des Beaux-Arts de Canton a volé 143 oeuvres d'art et les a remplacées par des copies qu'il a lui-même réalisées. Avant d'être plagié à son tour !

    Les archivistes ont parfois des talents cachés. Xiao Yuan, archiviste en chef au sein de la vénérable Académie des Beaux-Arts de Canton (Chine) est également un habile peintre du dimanche. Son talent lui a même permis de mettre en place un juteux trafic : il a volé 143 oeuvres (peintures sur toile, calligraphie...) qu'il a méthodiquement remplacées par des copies réalisées de sa propre main. Parmi les artiste copiés figure le peintre Qi Baishi (1864-1957) dont la valeur atteint des sommets en Chine. En vente publique, leur prix se rapproche en effet de celui des oeuvres de Picasso.

    Au total, ses activités interlopes lui ont rapporté plus de 5 millions d'euros.

    Une pratique répandue

    Agé de 57 ans, Xiao Yuan n'a pas cherché à nier l'évidence devant les policiers. Mais quelle ne fut pas sa surprise de constater que ses propres copies ont été plagiées... par d'autres margoulins : "durant l'enquête, les policiers m'ont montré des photos de mes copies et j'ai réalisé que certaines avaient été remplacées, car la qualité du travail de ces gens était très médiocre" a-t-il déclaré dans une vidéo rendue publique. 

    Flatté d'être copié par d'autres amateurs, Xiao Yuan n'en a pas moins dénoncé certains de ses camarades en expliquant que de telles pratiques étaient très répandues au sein de l'Académie des Beaux-Arts de Canton.

     

     

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Saison 2, Ép. 9 - Sommes-nous devenus accros aux algorithmes ? Aux recommandations de nos réseaux sociaux ou encore aux IA génératives qui se démocratisent depuis plus d'un an ? Pour répondre à cette question, nous avons rencontré Luc de Brabandère. Il se définit comme un philosophe d’entreprise, un mathématicien, un professeur, mais aussi un heureux grand-père et un Européen convaincu. Ses multiples casquettes nourrissent ses divers travaux. Luc de Brabandère est notamment l'auteur de "Petite Philosophie des algorithmes sournois", publié aux éditions Eyrolles en octobre 2023. Pour le podcast d'Archimag, il nous livre ses réflexions sur les algorithmes et revient sur son parcours atypique.
    Publicité

    Serda Formations Archives 2023

    Indispensable

    Bannière BDD.gif