Article réservé aux abonnés Archimag.com

Archives de Saint-Gobain : la valorisation numérique à grande échelle

  • archives-saint-gobain.jpg

    archives-saint-gobain
    Saint-Gobain dispose d’un centre d’archives d’une capacité de 80. (Thierry Bourgoin/ Archives de Saint-Gobain)
  • Créé en 1665, Saint-Gobain conserve et transmet ses savoirs pour enrichir la mémoire commune du groupe. Parmi les objectifs, la valorisation numérique des fonds d'archives à l’échelle nationale et mondiale pour ses clients, ses collaborateurs, mais aussi de nombreux chercheurs. 

    Temps de lecture : 6 minutes

    mail Découvrez L'Archiviste Augmenté, la newsletter thématique gratuite d'Archimag pour les professionnels des archives et du patrimoine !


    Sommaire du dossier sur la valorisation des archives :


    Accompagné d’une équipe d’une dizaine de personnes, Laurent Ducol dirige Saint-Gobain Archives. Sa mission est de collecter, de conserver et de communiquer les archives du groupe Saint-Gobain, jusqu’à la gestion de leur sort final : l’élimination ou la valorisation patrimoniale.

    « Lors de mon arrivée, ma principale tâche a été de contribuer à l’organisation de la commémoration des 350 ans de Saint-Gobain », explique Laurent Ducol.

    > Lire aussi : Les archives de Saint-Gobain rejoignent FranceArchives

    Illustrer l'histoire de l'entreprise

    En 2015, cet événement était l’occasion de fédérer l’ensemble des collaborateurs à travers le monde. L’équipe d’archivistes a réalisé une exposition virtuelle, rassemblant de multiples éléments afin d’illustrer l’histoire de l'entreprise depuis ses origines.

    Mise en ligne sur un site web dédié, l’exposition présentait des frises chronologiques, des portraits, des grands moments d’histoire du groupe, la gouvernance de l’entreprise, mais également un film sur la fabrication de glaces, et la réalisation du chantier de la galerie des Glaces de Versailles. 

    > Lire aussi : Valorisation des archives : quelles compétences pour les archivistes ?

    Un site web comme pilier de la valorisation

    Basé sur une technologie maintenant ancienne, ce site de l’exposition n’est plus accessible. Il a été intégré en 2020 dans un nouveau site : Archives.saint-gobain.com.

    Créé sous la forme d’un site web interactif, il est à la disposition des collaborateurs, des clients et des chercheurs du monde entier. « Le site web est l’une des principales sources de valorisation numérique ».

    Dorénavant, cette refonte permet de capitaliser tous les contenus qui ont été réalisés lors de l’exposition des 350 ans, mais aussi de rassembler de l’information complémentaire et de communiquer auprès du groupe.

    On retrouve un résumé classique des missions du centre d’archives et des bâtiments, ainsi que des photos qui illustrent le terrain. Le site donne la possibilité d’explorer les collections et propose des dossiers documentaires sur les matériaux de construction avec des catalogues, des échantillons, des images de produits, des catalogues de cartes postales, tout cela doublé de notices descriptives. 

    > Lire aussi : 2 milliards de clics : les usagers plébiscitent les archives en ligne

    Une newsletter patrimoniale  

    En 2017, dans la continuité du site web des 350 ans, une newsletter patrimoniale est lancée. Tous les mois, cette newsletter traite un sujet choisi lors d’une réunion éditoriale annuelle. Ces réunions permettent de se concentrer sur les grands thèmes du groupe et de les alimenter de manière scientifique et historique. Il peut s’agir d’un acteur, d’un produit, d’une fusion, d’un historique, d’une personne.

    « Nous proposons des éléments de langage et de l’iconographie pour documenter le sujet », ajoute Laurent Ducol. Composée d’un titre, d’un sous-titre, d’une description du thème, puis des problématiques posées et, enfin, des solutions, cette newsletter rencontre un grand succès car elle comptabilise entre 60 % et 70 % de taux d’ouverture.

    « Le but est de se servir de ces documents patrimoniaux afin de fédérer sur un thème commun tous les collaborateurs autour de la mémoire du groupe. Cela nous permet également de communiquer auprès de nos clients, des chercheurs et du grand public qui peuvent s’inscrire pour la recevoir à partir de notre web interactif. »

    > Lire aussi : Les 6 points clés pour numériser, gérer et valoriser son patrimoine audiovisuel


    Saint-Gobain en bref

    Saint-Gobain est une entreprise spécialisée dans la production et la distribution de matériaux et de solutions pour différents marchés industriels. Depuis 1980, elle dispose d’un centre d’archives d’une capacité de 80 km linéaires basé à Blois, dont 55 km d’archives papier éliminables à terme et 21 km d’archives historiques remontant aux origines du groupe.

    « Nous avons également, dans cet espace, mille mètres carrés de réserves visitables, essentiellement composées d’échantillons de matériaux Saint-Gobain, d’objets et de mobiliers illustrant l’histoire du groupe. Nous exposons aussi des œuvres d’art, conservons une collection de 4 500 films, des centaines d’affiches et des objets qui retracent notre histoire », décrit Laurent Ducol, directeur de Saint-Gobain Archives.

    Avec une architecture particulière, labellisée « Architecture contemporaine remarquable » en 2017 par la Drac Centre-Val de Loire, le site s’étend sur trois hectares de terrain. 

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    archives-numeriques-bonnes-pratiques
    Disposer d’archives numériques est une opportunité pour valoriser ses fonds. Une démarche qui vaut autant pour les organismes publics que pour ceux du privé. Valorisation en ligne, via les réseaux sociaux, réalisation d’une exposition virtuelle, etc. : cela est une affaire de stratégie, de ciblage et de réflexion sur les usages. Vient alors la mise en oeuvre.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    1
    est en moyenne signalée toutes les semaines dans les établissements de santé depuis janvier 2021. Les hôpitaux ont subi 27 cyberattaques majeures - qui ont effectué tout ou partie de leurs systèmes d'information - en 2020.
    Publicité

    Serda Formations Archives 2023

    Indispensable

    Bannière BDD.gif