Article réservé aux abonnés Archimag.com

Archives numériques : les bonnes pratiques de valorisation

  • valorisation-archives-numeriqueqs-bonnes-pratiques.jpg

    valorisation-archives-numeriques-bonnes-pratiques
    Les initiatives de valorisation d'archives numériques ne s’improvisent pas et supposent parfois le recours à des acteurs extérieurs surtout lorsqu’il s’agit de construire un site web exigeant ou une application pour smartphone. (Hurca !/Adobe Stock)
  • Disposer d’archives numériques est une opportunité pour valoriser ses fonds. Une démarche qui vaut autant pour les organismes publics que pour ceux du privé. Valorisation en ligne, via les réseaux sociaux, réalisation d’une exposition virtuelle, etc. : cela est une affaire de stratégie, de ciblage et de réflexion sur les usages.

    Temps de lecture : 6 minutes

    mail Découvrez L'Archiviste Augmenté, la newsletter thématique gratuite d'Archimag pour les professionnels des archives et du patrimoine !


    Sommaire du dossier sur la valorisation des archives :


    valorisation-archives-barrosLes archives privées d’entreprises et archives publiques ont de nombreux points communs. Notamment celui de valoriser leurs fonds qu’ils soient sur support physique ou au format numérique.

    Quand les entreprises valorisent leurs fonds d'archives

    Air France

    On se souvient du magnifique site web (malheureusement disparu) qu’Air France avait créé en 2013 pour célébrer ses 80 ans. Photographies, vidéos et documents liés à l’histoire de la compagnie aérienne étaient mis à disposition des internautes du monde entier.

    Dans le même temps, Air France organisait une exposition itinérante à Shanghai, à New York et en France. À Paris, elle investissait le prestigieux Grand Palais pour exposer quelques-unes de ses plus belles pièces. Une valorisation multicanale en quelque sorte qui exploitait la souplesse du numérique et l’attachement porté au patrimoine physique.

    > Lire aussi : Valorisation des archives : quelles compétences pour les archivistes ?

    BNP Paribas

    On pourrait également évoquer la banque BNP Paribas qui dispose depuis plusieurs années d’un site historique consacré à l’histoire de l’établissement bancaire :

    « Plongez dans deux siècles d'archives et de récits originaux racontant notre histoire, qui est parfois la vôtre ».

    L’occasion de se documenter sur le financement du chemin de fer en Asie par exemple ou bien sur les investissements dans le secteur cinématographique en Italie.

    valorisation-archives-ecpad-defense.

    Le Comité international de la Croix-Rouge

    Citons également le Comité international de la Croix-Rouge dont les archives audiovisuelles sont mises gratuitement à disposition des internautes. Le CICR assure par ailleurs la valorisation de ses archives via un site dédié particulièrement bien fourni.

    > Lire aussi : 2 milliards de clics : les usagers plébiscitent les archives en ligne

    Valorisation des archives publiques : les mémoires de demain

    Du côté des archives publiques, la valorisation est également au cœur des missions qui leur sont confiées. Le canal numérique est de plus en plus emprunté par les archivistes qui créent des sites web de plus en plus soignés et n’hésitent pas à investir les réseaux sociaux pour donner de la visibilité à leur travail.

    Les Archives départementales de Dordogne

    C’est par exemple le cas des Archives départementales de Dordogne qui offrent un vaste échantillon d’archives numérisées : des archives orales, le cadastre napoléonien, les registres matricules, des cartes, des témoignages audiovisuels… 

    Les AD 24 ont notamment lancé en 2006 l'opération « Mémoire(s) de demain » afin de sauvegarder puis valoriser la culture et la langue occitanes. « Dans tout le département, des campagnes d’entretiens filmés ont ainsi permis de recueillir un important matériau ethnographique (contes, récits, chansons…) auprès des derniers locuteurs naturels de l’occitan » explique-t-on aux Archives départementales.

    Au terme d’un long travail, ce chantier de collecte a été achevé en 2014 avant de faire l’objet d’un travail de description et d’indexation.

    valorisation-archives-orales-dordogne

    Résultat : 220 heures d’enregistrements sont mises à disposition des internautes. Parmi les 626 capsules vidéo disponibles, on peut par exemple y entendre Marie-Louise Jacquement (née en 1929) évoquer, en occitan, ses racines et sa jeunesse. 

    Les AD 24 ont également procédé au recueil d’archives orales relatives à la Seconde Guerre mondiale. L’occasion d’entendre Robert Chambeiron parler de son pseudonyme, des faux papiers et des différents groupes de la Résistance (FTP - FFI - AS).

    Au total, 409 enregistrements, de durée variable, sont mis en ligne sur le site des Archives départementales de Dordogne. 

    > Lire aussi : Quand les archivistes contribuent à la création culturelle

    Valorisation via la numérisation de fonds hétérogènes

    Les Archives départementales de la Meuse

    Autre département, la Meuse valorise également son patrimoine archivistique via la numérisation de fonds hétérogènes : état civil, matricule militaire, recensement, presse, sceaux médiévaux… À elle-seule, la rubrique, état civil, propose 10 780 notices qu’il est possible de consulter à l'aide d'un moteur de recherche.

    valorisation-archives-etat-civil-meuse

    Les documents numérisés sont tous enrichis de mots-clés et de leur cote. Et chaque image numérisée peut être visualisée en négatif. Elle peut également être partagée via les réseaux sociaux ou tout simplement téléchargée au format Jpeg. 

    Autres archives numérisées mises en ligne, les innombrables documents recueillis dans le cadre de « La grande collecte » lancée au moment de la commémoration de la Première Guerre mondiale. En 2013, des centaines de points de collecte avaient été installés en métropole et en outre-mer pour inciter les Français à partager leurs archives privées relatives à 14-18. Parmi les trésors familiaux, on trouve par exemple un ensemble composé de dessins, de correspondances et de photographies de la famille Hucbourg. Soit plus de 150 documents témoignant de la vie dans les tranchées et sur le champ de bataille. 

    > Lire aussi : Comment les Archives de Paris valorisent le patrimoine

    Une valorisation ludique et conviviale

    « L’offre numérique prend une place sans cesse croissante au sein des services d’archives, avec comme objectif principal de promouvoir l’accessibilité des archives » peut-on lire dans le célèbre Abrégé d’archivistique ; « Internet n’est pas seulement un autre mode de diffusion (...) Il permet de changer radicalement le modèle de diffusion des archives, grâce à sa dimension ludique et conviviale ». 

    Les Archives départementales de l'Aube

    C’est le pari tenté par le service d’archives départementales de l’Aube avec une série de jeux d’enquête : Le mystère de la Cordelière, Sceaux et usages de sceaux, À la recherche des blasons de Champagne…

    Principe : l’internaute accède aux fonds des AD 10 de manière ludique via une enquête en ligne. L’usager est initié à la recherche documentaire de façon plus relâchée qu’avec les instruments de recherche traditionnels. Ces jeux sérieux (serious game) ont même été ouverts au public scolaire sous forme de concours.

    Ce type de valorisation autorise une plus grande créativité pour les archivistes. Ils peuvent adopter un ton plus détendu et une charte graphique plus débridée que ce que l’on trouve sur le site institutionnel. 

    > Lire aussi : Patrimoine des entreprises : des projets de valorisation très mobilisateurs

    Les archives de la ville de Bagneux

    À l’échelle municipale, des initiatives ont également vu le jour à Bagneux (Hauts-de-Seine) où les archivistes ont créé « Bagneux patrimoine ». Cette application (disponible sur Android et sur Apple Store) propose trois parcours géolocalisés pour découvrir la ville.

    Smartphone à la main, l’usager découvre l’histoire de Bagneux à travers d’anciennes photographies et documents conservés par la ville. Ces fichiers lui sont envoyés au fur et à mesure de sa déambulation urbaine. L’application dispose d’une fonction de reconnaissance d’image : il suffit à l’utilisateur de scanner une image pour accéder à des textes explicatifs et à des fonds iconographiques supplémentaires.

    > Lire aussi : Musées et bibliothèques : se réinventer pour valoriser ses fonds

    Règles fondamentales de valorisation

    Ces initiatives ne s’improvisent pas et elles supposent parfois le recours à des acteurs extérieurs surtout lorsqu’il s’agit de construire un site web exigeant ou une application pour smartphone.

    Plus largement, l’Abrégé d’archivistique rappelle quelques règles fondamentales de valorisation : « un site doit être mis à jour régulièrement pour garder son attractivité et un bon référencement sur le web. Des informations sur les fonds entrés, classés, la présentation régulière de documents ou d’exposition contribuent à son animation ».

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    archives-numeriques-bonnes-pratiques
    Disposer d’archives numériques est une opportunité pour valoriser ses fonds. Une démarche qui vaut autant pour les organismes publics que pour ceux du privé. Valorisation en ligne, via les réseaux sociaux, réalisation d’une exposition virtuelle, etc. : cela est une affaire de stratégie, de ciblage et de réflexion sur les usages. Vient alors la mise en oeuvre.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Rencontre avec Stéphane Roder, le fondateur du cabinet AI Builders, spécialisé dans le conseil en intelligence artificielle. Également professeur à l’Essec, il est aussi l’auteur de l’ouvrage "Guide pratique de l’intelligence artificielle dans l’entreprise" (Éditions Eyrolles). Pour lui, "l’intelligence artificielle apparaît comme une révolution pour l’industrie au même titre que l’a été l’électricité après la vapeur".

    Serda Formations Archives 2023

    Indispensable

    Bannière BDD.gif