Article réservé aux abonnés Archimag.com

Service historique de la Défense (SHD) : le site web et les réseaux sociaux comme vitrine

  • shd-valorisation-site-web-reseaux-sociaux.jpg

    SHD-valorisation-site-web-reseaux-sociaux
    «Valoriser ses collections et ses ressources documentaires a toujours été un objectif du SHD», explique Caroline Méot, chargée de médiation et de valorisation numérique. (SHD)
  • Le service historique de la Défense (SHD) a amorcé sa transformation numérique depuis plusieurs années. Cette démarche, tournée vers le public, lui a permis de déployer les outils technologiques nécessaires à sa mission de valorisation : numérisation, rétroconversion, site web, instruments de recherche, exposition virtuelle, réseaux sociaux. Zoom sur un projet au long cours.  

    Temps de lecture : 4 minutes

    mail Découvrez L'Archiviste Augmenté, la newsletter thématique gratuite d'Archimag pour les professionnels des archives et du patrimoine !


    Sommaire du dossier sur la valorisation des archives :


    Si le château de Vincennes, situé à la lisière de Paris, dans le Val-de-Marne, est bien connu des Franciliens, peu de gens savent qu’il renferme le centre d'archives du ministère des Armées : le service historique de la Défense (SHD).

    Depuis sa création en 2005, cet organisme regroupe une dizaine de sites répartis dans toute la France. Il conserve 450 kilomètres linéaires d’archives remontant au XVIIe siècle, réparties dans les différents centres, et sa bibliothèque, spécialisée en histoire militaire, compte près d’un million d’ouvrages.

    > Lire aussi : L'engagement patriotique de Joséphine Baker dans les archives militaires

    Valoriser : objectif du SHD

    shd-archives-dossiers-thematiques« Valoriser ses collections et ses ressources documentaires a toujours été un objectif du SHD », explique Caroline Méot, chargée de médiation et de valorisation numérique ; « mais il a longtemps manqué d’outils dédiés ». Diplômée d’un master en technologies numériques appliquées à l’histoire obtenu à l’École nationale des chartes, Caroline Méot est arrivée au SHD il y a deux ans, au moment où le service amorce sa transition numérique.

    Trois personnes composent le Bureau de la transformation numérique qu’elle intègre : un chef de bureau, qui gère l’administration du bureau et le suivi technique des projets, une personne entièrement dédiée aux réseaux sociaux et à la gestion éditoriale du site internet, et son poste à elle, consacré aux projets de rétroconversion (XML/EAD), de médiation et d’accessibilité (démarches en ligne, moteur de recherche, etc.).

    > Lire aussi : ImagesDéfense, une nouvelle plateforme pour accéder au patrimoine iconographique militaire

    Des outils tournés vers le public

    « Vitrines de la richesse des fonds et des collections, le site web et les réseaux sociaux sont nos deux outils essentiels dédiés à la valorisation numérique, car ils sont entièrement tournés vers le public », poursuit Caroline Méot ; « ces efforts ne sont possibles que grâce à la numérisation et à la rétroconver....
    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    archives-numeriques-bonnes-pratiques
    Disposer d’archives numériques est une opportunité pour valoriser ses fonds. Une démarche qui vaut autant pour les organismes publics que pour ceux du privé. Valorisation en ligne, via les réseaux sociaux, réalisation d’une exposition virtuelle, etc. : cela est une affaire de stratégie, de ciblage et de réflexion sur les usages. Vient alors la mise en oeuvre.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    1
    est en moyenne signalée toutes les semaines dans les établissements de santé depuis janvier 2021. Les hôpitaux ont subi 27 cyberattaques majeures - qui ont effectué tout ou partie de leurs systèmes d'information - en 2020.
    Publicité

    Serda Formations Archives 2023

    Indispensable

    Bannière BDD.gif