Article réservé aux abonnés Archimag.com

Radouan Andrea Mounecif, entre recherche et récits d'histoire

  • radouan-andrea-mounecif-portrait-archiviste.jpg

    portrait-radouan-andrea-mounecif-perles-dhistoire
    Radouan Andrea Mounecif, responsable du pôle archives & histoire chez Perles d'Histoire.
  • La relation forte qu’entretient Radouan Andrea Mounecif avec l’histoire a pour source son grand-père, Natalino Zampieri. "Il m’a transmis cette passion et m’a fait comprendre l’importance de la préservation de la mémoire", se souvient-il. "C’est la première personne qui m’a mis des documents anciens sous les yeux en me racontant l’histoire de Venise et de l’Italie." Aujourd'hui, il occupe le poste de responsable du pôle Archives & Histoire chez Perles d'Histoire.

    mail Découvrez L'Archiviste Augmenté, la newsletter thématique gratuite d'Archimag dédiée aux professionnels des archives et du patrimoine !

    Comme une constante narrative, la question de la préservation et la curiosité rythment la vie professionnelle, mais aussi personnelle du nouveau responsable du pôle Archives & Histoire chez Perles d’Histoire.

    Originaire "de la terre ferme vénitienne", Radouan Andrea Mounecif obtient une licence en sciences politiques et relations internationales à l’Université de Padoue, en Italie. Il décide de s’installer en France en 2013 pour poursuivre ses études, porté aussi par l’envie d’explorer sa double culture.

    "Ma famille vient d’Italie et du Maroc", explique-t-il. "À l’université Paris 8, j’ai commencé un master en histoire et sciences humaines et sociales sur le monde méditerranéen." Son premier sujet de recherche, qui concernait le protectorat marocain et son industrie phosphatière, le plonge dans les archives diplomatiques de Nantes.

    Lire aussi : Bruno Ricard : "L'expertise des archivistes ne sera jamais remplacée par l'intelligence artificielle"

      Le jeune étudiant prend alors conscience de toute la complexité institutionnelle ainsi que des enjeux politiques et diplomatiques qui gravitent autour des archives. Toujours dans la même université, il s’oriente vers une formation d’archivistique et débute un stage dans un centre d’archives.

      Redonner des visages à l'histoire

      Chez TotalEnergies, il est chargé du classement et du traitement d’un fonds inédit sur l’histoire de la Compagnie française des pétroles Algérie. Radouan Andrea Mounecif signe ensuite une convention industrielle de formation par la recherche (Cifre) avec TotalEnergies et l’Université de la Sorbonne, qui se concrétise par une thèse : "Chercheurs d’or noir : les pétroliers français entre le Sahara et le monde (1924-2003). Hommes, savoirs et représentations".

      "L’histoire du pétrole n’avait pas de visage", explique-t-il. "L’idée était d’apporter un point de vue sociohistorique en partant des individus." Le chercheur réalise une importante campagne d’archives orales auprès des anciens salariés du groupe.

      "Pendant deux ans, je me suis baladé en France et j’ai interviewé d’anciens ingénieurs, des techniciens, ou encore des agents administratifs qui ont vécu le début de la recherche pétrolière dans les années 50."

      Radouan Andrea Mounecif met un point d’honneur à toujours maintenir une passerelle entre le domaine universitaire et celui des archives. Lorsqu’il intègre l’équipe de la Direction des ressources et de l’information scientifique de la Bibliothèque de Sciences Po Paris, il s’occupe des archives institutionnelles de la Fondation nationale de sciences politiques.

      Maintenir une passerelle entre le monde universitaire et l'entreprise

      Il intervient dans le cadre de la création d’un pôle d’excellence des archives et des données du politique au sein du nouveau campus de Saint-Thomas d’Aquin et du projet de célébration des 150 ans de l’institution.

      Lire aussi : Yannis Dubois, transfuge de classe devenu "archive producer"

      En septembre 2023, il rejoint Perles d’Histoire. Là aussi, le travail sur la mémoire que mène l’agence s’entremêle à une démarche scientifique. "Via des projets d’archivage ou de collectes, nous reconstituons un fonds de connaissances pour créer un récit historique", détaille Radouan Andrea Mounecif. "Nous maintenons un lien très fort avec le monde de l’université, de la recherche et des experts que nous mobilisons sur toutes les missions."

      Que ce soit dans le cadre de son travail ou lorsqu’il organise des randonnées pédestres en Europe pour promouvoir le tourisme responsable, la question de l’environnement est omniprésente pour Radouan Andrea Mounecif.

      "En Italie, j’ai eu la chance d’étudier avec le professeur Virginio Bettini, un pionnier en la matière. Cette préoccupation m’accompagne dans toutes mes démarches." Une façon de préserver, encore et toujours…

      Il like

      • Son livre de chevet : "Le Pont sur la Drina", d’Ivo Andrić, m’a passionné. Il retrace 500 ans d’histoire des Balkans à travers ce pont, les mythes qui l’entourent et les personnes qui l’ont traversé.
      • Sa série préférée : Je regarde beaucoup la télévision italienne et j’ai dévoré plusieurs fois la série "Le commissaire Montalbano", tirée des romans d’Andrea Camilleri.
      • Son héros dans la vie réelle : Mon grand-père qui m’a transmis la passion pour l’histoire.
      Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
      prevenir-guerir-infobésité
      Omniprésence de l’information, surabondance d’applications et d’outils, avalanche de données… Pris dans ces flux numériques ininterrompus, sommes-nous toutes et tous devenus infobèses? Les symptômes de cette maladie contemporaine permettent de poser un premier diagnostic : […] l’infobésité pose de sérieux défis aux organisations, aux individus, comme à la planète.
      Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
      À lire sur Archimag
      Les podcasts d'Archimag
      Saison 2, Ép. 9 - Sommes-nous devenus accros aux algorithmes ? Aux recommandations de nos réseaux sociaux ou encore aux IA génératives qui se démocratisent depuis plus d'un an ? Pour répondre à cette question, nous avons rencontré Luc de Brabandère. Il se définit comme un philosophe d’entreprise, un mathématicien, un professeur, mais aussi un heureux grand-père et un Européen convaincu. Ses multiples casquettes nourrissent ses divers travaux. Luc de Brabandère est notamment l'auteur de "Petite Philosophie des algorithmes sournois", publié aux éditions Eyrolles en octobre 2023. Pour le podcast d'Archimag, il nous livre ses réflexions sur les algorithmes et revient sur son parcours atypique.

      Serda Formations Archives 2023

      Indispensable

      Bannière BDD.gif