Chicago ? Honolulu ? New York ? Barack Obama cherche un endroit pour accueillir sa future bibliothèque présidentielle

La bibliothèque John F. Kennedy à proximité de Boston JFK Library

 

L’annonce le la vile lauréate pourrait avoir lieu dans les prochains mois.

C’est l’une des traditions les plus respectées par les présidents américains : après leur mandat, ils font édifier une bibliothèque destinée à accueillir leurs archives et les cadeaux reçus dans le cadre de leur fonction. Barack Obama ne déroge pas à la règle. Deux ans avant la fin de son mandat, le président est déjà en quête d’un lieu susceptible d’accueillir la future bibliothèque présidentielle.

Trois villes font aujourd’hui figure de favorites : Honolulu, dans l’Etat de Hawaï, où Barack Obama est né en 1961. Chicago dont il fut le sénateur et où il enseigna le droit constitutionnel. Et New-York où il mena une partie de ses études au sein de la prestigieuse université de Columbia.

Argument émotionnel

Selon les observateurs, Chicago tiendrait la corde. Le maire actuel, Rahm Emmanuel fut membre du cabinet de Barack Obama à la Maison Blanche et verrait d’un bon œil l’installation d’une bibliothèque présidentielle au bord du Lac Michigan. Autre argument émotionnel en faveur de Chicago, Michele Obama est native de la ville…

Le choix de la ville pourrait être annoncé dès 2014 après le lancement d’une fondation à but non lucratif et la levée de fonds nécessaire à la construction du bâtiment.

Le réseau des bibliothèques présidentielles est géré par une organisation membre de la National Archives and Records Administration (NARA). A ce jour, ce réseau compte treize établissements : bibliothèque Kennedy à proximité de Boston, bibliothèque Ronald Reagan en Californie, bibliothèque Eisenhower dans le Kansas…

Le chiffre du jour
C'est le nombre de dossiers médicaux partagés ouverts par les assurés.