L'Université du goût de Ducasse : rien de plus qu'un Mooc payant servi à la sauce Wikipedia avec un beau dressage

Alain Ducasse propose déjà ses recettes sur une application pour 4.49€. DR

 

Quel étrange projet Alain Ducasse tente-t-il de nous faire avaler ? Si la presse semble faire des gorges chaudes de l’Université du goût que le grand chef a joliment servie hier, dressée en trompe l’œil tel un Mooc de la cuisine, on est pourtant bien loin de l’idéologie de l’open source.

Imaginez un vivier de 500 grands chefs du monde entier prêts à intervenir à tout moment dans votre cuisine pour vous transmettre leurs conseils et leurs recettes en vidéo.

Saupoudrez ces précieux tutoriels d’adresses de producteurs et de restaurants ainsi que d’une vaste base de données autour des ingrédients, et vous obtiendrez le nouveau projet d’Alain Ducasse, présenté ce lundi et baptisé provisoirement : l’Université du goût.

Le chef étoilé s’est associé pour l’occasion au spécialiste de l’édition thématique sur Internet Webedia. Ensemble, ils ambitionnent de faire de leur plateforme en ligne, annoncée pour mai prochain, le "Wikipedia de la gastronomie" : une plateforme gastronomique de référence à l’image des Moocs, ces "cours en ligne  ouverts aux masses" (Massive Open Online Course).

Loin de l'idéologie open source

Pourtant, si les Moocs sont par définition gratuits et accessibles à tous, il faudra s’acquitter d’un abonnement mensuel de 4 à 5 euros pour consulter les contenus produits par les grands chefs (recettes et vidéos).

Le site Internet proposera également de nombreuses informations gratuites, mais uniquement celles issues de la communauté des internautes (recettes et conseils d’amateurs) que l’on trouve déjà sur des sites tels que Marmiton ou 750g.com (acquisition récente de Webedia). 

On est d'ailleurs loin de l'idéologie de l'open source, puisque le chiffre d'affaire estimé par la vente, d'ici la fin de l'année, des 15 000 à 20 000 abonnements attendus, avoisinnerait le million d'euros. Le PDG de Webedia, Cédric Siré, a en effet confirmé aux Echos.fr que "la publicité ne devrait pas représenter plus d'un quart de nos revenus. Nous misons d'abord sur les contenus premium".

Bientôt multilingue

Accessible depuis un ordinateur, une tablette, un smartphone ou une TV connectée, la plateforme sera réalisée dans un premier temps en français avant d’être adaptée, dès 2015, en anglais, en espagnol, en portugais et en japonais.

Plusieurs chefs sont d’ores et déjà parties prenantes du projet, tels que Thierry Marx, Alain Dutournier ou encore Frédéric Vardon. Alain Ducasse souhaite à terme fédérer autour de lui plus de 500 collègues étoilés du monde entier.

Garçon, l'addition s'il vous plaît !

Le Mag

Tout Archimag, à partir de 9,50 €
tous les mois.

Le chiffre du jour

80
C'est le pourcentage de Français qui estiment que la dématérialisation a généré de la déshumanisation dans les services publics.

Recevez l'essentiel de l'actu !