le Quai Branly ouvre sa médiathèque

 

Le nouveau musée du quai Branly met à l’honneur les arts et les civilisations extra-européens. Il héberge également une médiathèque de fonds documentaires anciens exploités avec des outils numériques.

Sa palissade de verre, son mur végétal et ses courbes d’acier raviront les citadins. Ses jardins mêlant érables, lianes, magnolias et pièces d’eau séduiront les autres. Planté à l’ombre de la tour Eiffel, le musée du quai Branly (MQB) ressemble à son architecte Jean Nouvel : une présence imposante pour accueillir les arts et civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques. Ce projet décidé par le président de la République en 1996 reçoit les collections provenant du musée de l’Homme et du musée national des arts d’Afrique et d’Océanie, soit trois cent mille oeuvres. Le MQB hérite également des fonds documentaires issus des deux institutions, totalisant deux cent cinquante mille imprimés. Cet apport considérable a été confié à la médiathèque du futur musée. Elle comptera cinq pôles documentaires desservant des publics différents.
La salle de lecture (appelée également médiathèque d’étude et de recherche) permettra aux chercheurs et aux étudiants de consulter des documents de toutes natures (livres, revues, archivesi des missions ethnologiques, cartes, documents sonores, catalogues d’exposition) consacrés à l’ethnologie, l’anthropologie et aux arts et traditions populaires extra-européens. Vingt-cinq mille ouvrages seront disponibles en accès libre. Ces imprimés ont fait l’objet d’un référencement dans le catalogue collectifi des bibliothèques universitaires françaises (SudocCatalogue du Système universitaire de documentation est le catalogue collectif français réalisé par les bibliothèques et centres de documentation de l’enseignement supérieur et de la recherche, décrivant tous les types de documents (livres, thèses, revues, ressources électroniques, etc.) Le Sudoc gère également le prêt entre bibliothèques (PEB). Ce catalogue a pour mission de recenser l’ensemble des thèses produites en France.">i). Les ouvrages du catalogue du MQB seront accessibles et réservables via internet">i. Située au cinquième étage du bâtiment Auvent, la médiathèque présentera cent quatre-vingts places dont quarante- huit équipées pour la consultation multimédia. Le mobilier en bois habillera élégamment cet espace ouvert sur une vue splendide de Paris et de la terrasse du musée.
Cette salle répond aux obligations faites au Quai Branly, institué par décret en centre de recherche et d’enseignement. A ce titre, le musée a signé des conventions avec l’Ecole du Louvre et l’Ecole des hautes études en sciences sociales. Il délivrera un enseignement aux étudiants en mastère et en doctorat. A proximité de la salle de lecture, le cabinet des fonds précieux est réservé à la consultation de documents rares (originaux de photographies, gravures, livres fragiles) sur rendez-vous.
 
salon de lecture

Au-delà du public érudit, la médiathèque souhaite s’adresser à tout genre de visiteurs et bâtir une passerelle entre le plateau des collections et les ressources documentaires. Selon Odile Grandet, directrice adjointe et responsable de la médiathèque, « il est important de faire dialoguer les oeuvres exposées avec la très riche production scientifique que nous possédons ». Le salon de lecture Jacques Kerchache, du nom de l’un des principaux initiateurs du MQB et grand collectionneur disparu en 2001, est situé dans le prolongement du plateau muséal pour mieux contextualiser la visite. Accessible avec le billet d’entrée, ce salon de lecture propose des revues, des livres fondamentaux liés à l’ethnologie, des romans et des guides de voyage, soit environ cinq mille titres dont cinq cents spécialement destinés aux enfants à partir de sept ans. De remarquables tables de bois dessinées par Jean Nouvel et cinquante places assises accueilleront les visiteurs. Le salon hébergera des rencontres, des lectures et des signatures en fonction de l’actualité du musée. Il dispose également d’une machine à lire à l’usage des déficients visuels.
 
portaili documentaire

Les mentors du musée du quai Branly ont souhaité valoriser son patrimoinei et proposer, dès l’ouverture de l’établissement, l’entrée en ligne gratuite à l’ensemble de sa collection. Via le site du MQB, l’internaute peut accéder à un portail documentaire i(onglet “documentationi scientifique”) articulé sur quatre bases de données :
Base objets : 270 000 objets photographiés et assortis d’une notice(ou bordereau ou enregistrement ou grille de saisie...) Ensemble structuré des champs et des informations constituant les références d'un document">i particulièrement étoffée (description, origine géographique, ethnie, date d’acquisition). 400 objets ont été photographiés en 3D.
Base iconothèque : environ 150 000 photographies en ligne.
Catalogue de la bibliothèque : 250 000 références.
Catalogue de la documentation des objets et des archives.
L’internaute peut opter pour une recherche sur l’une de ces bases ou choisir une recherche fédérée sur l’ensemble. Cette innovation marque la volonté des responsables de la médiathèque d’offrir une ergonomie et une navigation intuitives. Le portail documentaire permettra la consultation gratuite de nombreuses revues savantes (américanistes, africanistes…) qui ont été intégralement numérisées depuis leur premier numéro. Il propose également, sur le modèle des signets de la Bibliothèque nationale de France, un annuaire commenté de sites. Le Quai Branly est le premier musée du monde à proposer en ligne l’intégralité de ses collections photographiées, à savoir les oeuvres exposées mais aussi les réserves qui représentent 90 % de l’ensemble.
 
iconothèque

Les collections photographiques du MQB réunissent près de sept cent mille vues, auxquelles il faut ajouter les dons et les nouvelles acquisitions. Elles ont fait l’objet d’une cartographie détaillée visant à détecter la présence éventuelle de nitrates ou de parasites, puis ont été reconditionnées dans le respect des normes. L’indexationi a été harmonisée selon un thésaurus commun aux différents pôles de la médiathèque. Une importante campagne de numérisation portant sur cent cinquante mille vues a déjà permis d’obtenir une copie numérique de qualité. Elle préfigure le projet de numérisation intégrale de l’iconothèque détenue par le musée. Cette numérisation concerne des supports variés : tirages papier, négatifs sur plaques de verre, négatifs souples. Les documents témoignent de la diversité de cette collection : images de campagnes scientifiques ou militaires des XIXe et XXe siècles, clichés réalisés lors des missions ethnologiques, croquis. L’on y trouve des images prises par Michel Leiris, Marcel Griaule ou celles réalisées lors de la célèbre mission Dakar- Djibouti entre 1931 et 1933.

Maquette du musée du quai Branly. © musée du Quai Branly

 
dossiers de collection

On l’imagine aisément, un volume considérable de documents - administratifs, juridiques, scientifiques, techniques et bibliographiques - a été accumulé par le musée de l’Homme et le musée national des arts d’Afrique et d’Océanie. Lorsque le musée du quai Branly a perçu cette masse d’informations, il a décidé de les organiser selon un procédé novateur. Des dossiers de collection regroupant ces documents autrefois épars ont été créés, normalisés, gérés par un service unique, numérisés et liés informatiquement afin de mettre en valeur la cohérence de l’ensemble des fonds du musée. Ainsi, ces dossiers sont-ils associés aux notices des objets, des ouvrages et des photographies. Cette circulation de l’information rendue possible par les outils de numérisation s’inscrit dans la volonté du MQB de promouvoir l’échange entre civilisations mais aussi entre hier et aujourd’hui.
 
la médiathèque en chiffres

 
1 100 m2 et 180 places d'étude et de recherche dans la salle de lecture 48 postes de consultation multimédia
250 m2 et 50 places dans le salon de lecture Jacques Kerchache
250 000 documents dont 25 000 en libre accès
11 kilomètres linéaires de magasin permettant un doublement des collections sur la base d'un accroissement de 5 % pendant 20 ans
500 m2 bureaux et services
1 400 m2 de magasins clos
www.quaibranly.fr
 
origine des fonds documentaires
 
La médiathèque du musée du quai Branly hérite des fonds documentaires issus de deux institutions, le musée de l'Homme et le musée national des arts d'Afrique et d'Océanie.
Musée de l'Homme :

170 000 monographies
47 000 tirés à part
20 000 fonds non cotés
1 800 cartes
40 000 périodiques morts
580 000 photographies
Musée national des arts d'Afrique et d'Océanie

 
le chantier de la numérisation

 
Dans le cadre du développement de sa médiathèque, le musée du quai Branly a décidé de procéder à la numérisation de l’important fonds documentaire dont il a hérité. Ce chantier a été confié à la société Jouve. Déjà 360 000 fichiers sont générés, dont 185 000 pages d’archives, 175 000 photographies (tirages) et 60 000 pages de revues scientifiques. Les documents provenant du musée de l’Homme et du musée national des arts d’Afrique et d’Océanie rassemblent environ 200 000 vues numériques. L’iconothèque regroupe 570 000 photographies issues de multiples supports (films, tirages collés sur bristol, plaque de verre). La bibliothèque virtuelle contient près de 230 000 monographies et tirés à part.
 
 

Le chiffre du jour
C'est le nombre de dossiers médicaux partagés ouverts par les assurés.