Trois mois de prison pour un couple accusé de ne pas avoir rendu deux livres à la bibliothèque

  • prison Etats-unis.jpg

    L'affaire a attiré l'attention des médias le mois dernier lorsque les Düren ont été arrêtés sur accusations criminelles et interpellés le 14 avril au tribunal de district (Visualhunt)
  • Les bibliothèques de quartier ont désormais une nouvelle option pour traquer les usagers délinquants : l'Unité des crimes économiques.

    Trois mois de prison. C'est ce à quoi un couple du Michigan (États-Unis) vient d'échapper de justesse pour avoir omis de restituer deux livres qu'il avait empruntés à la bibliothèque de son quartier au cours de deux dernières années.

    Arrêtés le mois dernier en raison de "charges criminelles", Melvin et Catherine Düren n'auraient pas réagi à la poignée de relances que leur avait adressées la Tecumseh District Library. Risquant jusqu'à trois mois de prison, ils ont finalement été relâchés après s'être acquittés des frais de retard et avoir remplacé l'un des ouvrages qu'ils avaient perdu.

    "Je n'ai commis aucun crime"

    S'ils ont admis avoir pêché par négligence, les Düren ont naturellement nié toute intention criminelle. "Je n'ai rien fait de mal. Je n'ai commis aucun crime", a déclaré Melvin Duren, expliquant ensuite que son  fils s'était servi de sa carte de bibliothèque pour emprunter les livres pour sa petite-fille. L'ouvrage aurait ensuite été tout simplement égaré. 

    Le procureur du comté de Lenawee, Burke Castleberry s'est dit "satisfait" de la résolution de l'affaire, qui confirme la responsabilité du couple et la restitution des frais et livres à la bibliothèque. Selon lui, elle serait la preuve des efforts déployés pour protéger l'argent des contribuables.

    Plus de 10 000 dollars de pertes chaque année

    Si l'affaire, très médiatisée, a pris une telle ampleur, c'est que la question des livres en souffrance est devenue un sujet sensible dans le comté de Lenawee. En effet, la Tecumseh District Library et la Lenawee District Library auraient toutes deux signalé des pertes de plus de 10 000 dollars, rien que sur l'année 2015. Pour la Lenawee District Library, ces sept dernières année, 4 081 livres d'une valeur globale de 80 000 dollars, ont littéralement disparu de ses rayonnages sans jamais réapparaître.

    L'Unité des crimes économiques sur le coup

    Ce manque à gagner à finalement poussé les deux établissements à se tourner vers le programme de la toute nouvelle Unité des crimes économiques (Economic crimes unit ou ECU) afin de traquer les contrevenants et récupérer les pénalités de retard dues. Grâce à ce programme, la Tecumseh District Library et la Lenawee District Library ont respectivement récupéré pour 4 927 dollars et 3 500 dollars de livres, et ce en quelques mois seulement. "Avec l'aide du programme de l'ECU, nous avons désormais presque totalement éliminé cette source de perte pour la bibliothèque", ont déclaré dans une lettre deux bibliothécaires de la Tecumseh District Library.

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Saison 2, Ép. 9 - Sommes-nous devenus accros aux algorithmes ? Aux recommandations de nos réseaux sociaux ou encore aux IA génératives qui se démocratisent depuis plus d'un an ? Pour répondre à cette question, nous avons rencontré Luc de Brabandère. Il se définit comme un philosophe d’entreprise, un mathématicien, un professeur, mais aussi un heureux grand-père et un Européen convaincu. Ses multiples casquettes nourrissent ses divers travaux. Luc de Brabandère est notamment l'auteur de "Petite Philosophie des algorithmes sournois", publié aux éditions Eyrolles en octobre 2023. Pour le podcast d'Archimag, il nous livre ses réflexions sur les algorithmes et revient sur son parcours atypique.
    Publicité

    sponsoring_display_archimag_episode_6.gif