Publicité

Coronavirus : les bibliothèques et les centres de documentation fermés au public jusqu'au 15 avril 2020

  • coronavirus-bibliotheques-documentation-fermes.jpg

    coronavirus-bibliotheques-documentation-fermeture
    Le coronavirus (Covid-19) explose en France. Le "stade 3" de l'épidémie, annoncé ce 14 mars, prévoit la fermeture jusqu'au 14 avril 2020 de tous les lieux publics "non indispensables", dont bibliothèques et centres de documentation (Freepik/LuqueStock)
  • Alors que le coronavirus (Covid-19) circule sur tout le territoire français, le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé ce samedi 14 mars au soir le passage au "stade 3" de l'épidémie, prévoyant ainsi la fermeture, dès minuit, de "tous les lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays". L'Arrêté du 14 mars 2020 portant diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19 a été publié au Journal Officiel ce dimanche. Les bibliothèques et les centres de documentation sont concernés par cet arrêté au titre de la catégorie S. Ils ne pourront plus accueillir du public jusqu'au 15 avril 2020.

    Le bilan dressé le dimanche 15 mars au soir par le ministre de la Santé Olivier Véran est glaçant : en France, la pandémie de coronavirus (Covid-19) compte désormais 5 423 cas positifs et 127 morts.

    Lire aussi : Coronavirus : des cartes pour suivre l'évolution de la pandémie en temps réel

    Renforcer la distanciation sociale

    Afin de renforcer la "distanciation sociale", considérée comme la "meilleure façon de freiner l'épidémie" par le premier ministre Édouard Philippe, les bibliothèques et les centres de documentation, tout comme les musées, les librairies, les restaurants, les bars, les cinémas ou encore les magasins non alimentaires (à l'exception des pharmacies, des banques, des stations-essence ou des bureaux de tabac) ne pourront plus accueillir du public jusqu'au 15 avril 2020. C'est ce que prévoit l'Arrêté du 14 mars 2020 portant diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus covid-19, publié ce dimanche 15 mars au Journal Officiel. 

    Celui-ci précise notamment : 

    "Considérant que les jeunes porteurs du virus ne présentent pas toujours les symptômes de la maladie alors même qu'ils l'ont contractée ; que, d'une part, les enfants sont moins à même de respecter les consignes et gestes barrières indispensables au ralentissement de la propagation du virus ; que, d'autre part, les jeunes adultes fréquentant les établissements d'enseignement supérieur sont exposés à une large diffusion du virus, compte tenu du temps de présence dans les établissements et l'impossibilité de garantir le respect des distances nécessaires ; qu'il y a lieu en conséquence de suspendre l'accueil dans les établissements concernés".

    >Lire aussi : Coronavirus : le Salon Documation est reporté aux 26, 27 et 28 mai 2020

    Catégorie S : bibliothèques et centres de documentation

    "Afin de ralentir la propagation du virus covid-19, les établissements relevant des catégories mentionnées à l'article GN1 de l'arrêté du 25 juin 1980 susvisé figurant ci-après ne peuvent plus accueillir du public jusqu'au 15 avril 2020 :
    - au titre de la catégorie L : Salles d'auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple ;
    - au titre de la catégorie M : Centres commerciaux ;
    - au titre de la catégorie N : Restaurants et débits de boissons ;
    - au titre de la catégorie P : Salles de danse et salles de jeux ;
    - au titre de la catégorie S : Bibliothèques, centres de documentation ;
    - au titre de la catégorie T : Salles d'expositions ;
    - au titre de la catégorie X : Établissements sportifs couverts ;
    - au titre de la catégorie Y : Musées."

    Les règles de bonne conduite sanitaire

    Dans son allocution du samedi 14 mars au soir, Édouard Philippe a rappelé les mesures à prendre pour contenir la propagation du virus :

    "Ce que nous devons faire en ce moment, c’est tout simplement d’éviter au maximum de se rassembler, limiter les réunions amicales et familiales, n’utiliser les transports en commun que pour aller au travail et seulement si la présence physique au travail est indispensable, ne sortir de chez soi que pour faire ses courses essentielles, faire un peu d’exercice ou voter."

    >Lire aussi : Coronavirus : 5 clés pour être efficace en télétravail en cas de confinement

    De nouvelles modalités d'organisation du travail

    Enfin, dans un communiqué publié ce dimanche 15 mars, le ministère du Travail a précisé les modalités d'organisation du travail qui doivent être adaptées à la suite des décisions du Premier ministre et des recommandations sanitaires en vigueur.

    coronavirus-travail-entreprises-1.jpg

    coronavirus-travail-entreprises-2.jpg

    Celui-ci précise que "le télétravail devient la règle impérative pour tous les postes qui le permettent" et que "les règles de distanciation pour les emplois non éligibles au télétravail doivent impérativement être respectées" : il s'agit notamment de limiter les réunions au strict nécessaire, de limiter les regroupements de salariés dans des espaces réduits ou encore d'annuler ou reporter les déplacements non indispensables.

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    C'est le nombre de dossiers médicaux partagés ouverts par les assurés.
    Publicité

    banniere-archimag_2_0.gif

    doc 2020.PNG

    banniere GP52 web.png