Publicité

OVH s'apprête à renforcer son offre d'archivage cloud

  • centre_dhebergement_ovh.jpg

    Datacenter-cloud-OVH-Roubaix
    Archivage de données froides par OVH (OVH)
  • À l'occasion de la signature d'un contrat avec le groupe de services Serco, très présent dans l'industrie spatiale, l'hébergeur roubaisien OVH annonce qu'il teste actuellement une nouvelle solution d'archivage de données numériques dans le cloud sur le long terme.

    Trois ans après une première alliance visant à héberger sur le « Public Cloud Storage » d'OVH les données satellitaires liées au projet Copernicus de l'Agence spatiale européenne, le groupe de services Serco annonce un renforcement de son partenariat avec OVHcloud.

    Faire face à la croissance exponentielle du volume des données

    Le but est de continuer à héberger les informations collectées par les capteurs embarqués dans les satellites envoyés en orbite autour de la Terre. Mais le renforcement de l'alliance vise à faire face à la croissance exponentielle du volume des données recueillies (35 petaoctets actuellement, avec une progression moyenne de 0,8 pétaoctet par mois). Des données que Serco met à la disposition du public, et des développeurs, par l'intermédiaire de la plateforme ONDA.

    enlightenedLire aussi : Quelles sont les tendances de l’archivage électronique en 2021 ?

    ovh-cloud-archivage

    Archivage des données froides

    OVHcloud (33 centres d'hébergement) annonce ainsi que Serco Europe compte tester prochainement la version bêta d'une nouvelle solution d'archivage sur le long terme (Long Term Archive). L'hébergeur explique – sans plus de précision – qu'elle devrait offrir « un rapport prix/performances inégalé. »

    Tout juste sait-on qu'OVH s'efforce depuis plusieurs années de faire baisser le coût de stockage des données « froides » - rarement consultées, mais dont la conservation à long voire très long terme est nécessaire. Notamment avec l'aide de la brique logicielle Swift (stockage objet) du projet open source OpenStack.

    enlightenedLire aussi : Le référentiel d'archivage électronique : définition et méthode

    Les autres offres cloud pour l'archivage électronique

    Mais la demande est là et cette perspective n'est donc pas passée inaperçue. Les archiveurs traditionnels sont eux aussi nombreux à renforcer actuellement leurs capacités d'archivage des données numériques, en mettant l'accent sur leur capacité à préserver l'intégrité de vastes gisements de données sur le long terme.

    « Nous travaillons en partenariat avec un éditeur de SAE (système d'archivage électronique) et nous nous appuyons sur plusieurs clouds, en fonction des besoins d'archivage et des préférences de nos clients », explique Lionel Garcia, directeur général d'Everial.

    enlightenedLire aussi : Archivage cloud : comment bien choisir son prestataire

    En plus de son propre SAE, Xelians, autre archiveur hexagonal, s'est quant à lui récemment équipé d'une nouvelle solution Xelians Archive Management, qui s'appuie sur une infrastructure Vitam (un logiciel open source financé par l’Etat, dans le cadre d'un programme interministériel français d'archivage électronique).

    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans le magazine Archimag !

    Besoin de préserver des informations et des documents vitaux ou à valeur probante ? La mise en place d’un système d’archivage électronique (SAE) s’impose. Il convient de se conformer à une méthodologie rigoureuse qui permettra de le gérer sur le long terme.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    dont 290 numéros en accès libre, soit 20 000 pages d'articles... Archimag met à jour sa collection en ligne ! Le magazine de référence des professionnels du management de l'information complète la numérisation de ses anciens numéros jusqu'en décembre 2020 et permet désormais aux internautes de consulter gratuitement ceux couvrant la période de sa création, en juin 1985, jusqu'en décembre 2015.
    Publicité

    Couv demat 2020.png