Article réservé aux abonnés Archimag.com

Facturation électronique : l'heure du choix

  • comparatif-facture-electronique.jpg

    facturation-electronique-obligation-comparatif
    22,5 % des entreprises n’ont toujours pas connaissance de la réforme de la généralisation de la facturation électronique à partir du 1er juillet 2024. (Snowing/Freepik)
  • La facturation électronique sera progressivement obligatoire de juillet 2024 à 2026 pour toutes les organisations, selon leur taille. De quoi laisser le temps aux entreprises de choisir leur solution. Retrouvez nos conseils et un comparatif des solutions existantes sur le marché.

    mail Découvrez Le Brief de la Démat, la newsletter thématique gratuite d'Archimag dédiée aux professionnels des data, de la dématérialisation et de la transformation numérique !

    Alors que l’obligation de facturation électronique sera progressivement généralisée à partir du 1er juillet 2024, 22,5 % des entreprises n’ont toujours pas connaissance de cette réforme et leur taux d’équipement stagne autour de 70 % (Baromètre 2022 sur la dématérialisation des factures de Generix Group et Best Practices).

    Lire aussi : Pour une dématérialisation des factures sur-mesure et réellement efficace

    C’est donc la dernière ligne droite pour les organisations qui doivent choisir une solution de dématérialisation de leurs factures.

    Suggestion de solutions pour vous
    DocuWare Cloud
    DocuWare vous accompagne dans le passage à la facturation électronique obligatoire en 2024. Découvrez notre offre dédiée et notre partenariat PDP.
    Votre SAE dédiée aux factures
    Bénéficiez d'un service assurant l’archivage à valeur probatoire de l’ensemble de vos documents numériques.

     

    De nombreux éditeurs en proposent et les caractéristiques sont multiples. Leur nouveau défi ? Proposer une solution complète donnant aux entreprises tous les services de la facturation électronique : émission, réception, gestion, paiement, encaissement, archivage, e-reporting, etc.

    Lire aussi : Factures électroniques : victoire pour le secteur privé de l’archivage

    « Libeo a déjà engagé des travaux pour proposer une solution complète clé en main permettant aux cabinets comptables et aux entreprises de bénéficier de tous les services liés à la facture électronique », assure Pierre Dutaret, CEO de Libeo.

    Alors, devant autant de critères, sur lesquelles faut-il s’attarder ?

    Lire aussi : En s’associant à TX2 CONCEPT, DocuWare est déjà prêt à prendre en charge la facture électronique

    Dernière ligne droite pour choisir sa solution de dématérialisation des factures

    Avant toute chose, l’écosystème dans lequel se trouve le client est déterminant dans le déploiement d’une solution de facturation électronique. « Il est important de noter que (sa) mise en place impacte les services comptables, mais pas seulement », affirme Marine Gérard, directrice des ventes et marketing chez Esa Link, entreprise basée à Reims qui propose la solution Hubtimize. « L’ensemble des maillons business sont impactés, de même que les services IT qui seront susceptibles de faire évoluer les solutions existantes pour garantir la bonne intégration des informations partagées. »

    Des propos que soutient Libeo, pour lequel l’écosystème du client doit être pris en compte en tout premier lieu.

     

    Suggestion de solutions pour vous
    GED complète & modulaire
    . Simplifiez vos processus
    . Réduisez vos coûts
    . Automatisez vos processus
    . Sécurisez vos données
    . Maitrisez vos délais
    Passez à la facture électronique
    Anticipez les obligations 2024, digitalisez vos processus d’achat et de ventes. Xelians, expert de la dématérialisation vous accompagne de bout en bout.

     

    À l’écoute des besoins des organisations

    Une solution de facturation électronique se doit d’être à l’écoute de son client, au risque de ne pas répondre à ses besoins. « La première erreur serait de se lancer sans audit préalable », assure Pierre Dutaret.

    Lire aussi : Facturation électronique : les entreprises oscillent entre confiance et incertitude

    Même constat du côté d’Esa Link, qui conseille d’effectuer un bilan avant d’entreprendre toute démarche : « Il est impératif d’évaluer le périmètre, les impacts business, les partenaires, la gestion et l’état actuel des factures entrantes et sortantes (format, type, etc.), de même que leur éventuelle complexité. »

    La réglementation au service de la facturation électronique

    Une société ne peut pas sélectionner une solution de facturation électronique sans se pencher sur les dernières normes et législations. « Nos clients cherchent à obtenir une solution conforme à la réglementation pour gérer et centraliser tous les flux : privés, publics, peppol (internationaux), papier dans le respect du double original », indique Victor Delancray, directeur commercial de Docoon, qui revendique 2 500 clients dans le monde et propose la solution Docoon Invoice. « L’erreur serait donc de négliger l’engagement du prestataire vis-à-vis de la réforme ».

    Face à ces nouvelles réglementations, certains éditeurs s’engagent. C’est le cas de Puce & Plume, entreprise spécialisée dans la transformation digitale qui propose les solutions Selfe et Paca, et confie préparer une offre Facture-X : « Cette offre adapte nos solutions actuelles aux exigences de la nouvelle norme EN-16931. »

    Simplicité et efficacité des outils

    Selon Cyril Léonelli, directeur des solutions IT de Puce & Plume, « les clients cherchent à réduire les temps de traitement des factures ainsi que leurs coûts sans complexifier l’existant. » La possibilité d’accéder aux factures où que l’on soit est également un critère déterminant pour les clients dans le choix de leur solution.

    Lire aussi : Facture électronique : lancement d'une nouvelle plateforme partenaire

    « Quels que soient leur taille et leur secteur d’activité, une demande ressort cependant principalement : l’accompagnement et la facilité de mise en place », précise Marine Gérard. En effet, l’échéance de l’obligation de la facture électronique se rapproche, et les organisations réclament une mise en conformité rapide et simple d’utilisation.

    D’autres critères sont à prendre en compte lors du choix de votre solution de facturation numérique : sa volumétrie, sa fiabilité et sa précision, son coût, etc. Des fonctionnalités et des données que rassemble notre tableau comparatif, pages suivantes.

    >> Télécharger le comparatif des solutions de facturation électronique << 

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Le Syndicat intercommunal d'énergies de Maine-et-Loire (SIÉML) s’est lancé dans un grand projet d’archivage électronique en 2023. L’opportunité de réduire l’impact carbone tout en optimisant les processus est apparue au cours du projet. Agnès Arendo, archiviste et déléguée à la protection des données du SIÉML, revient sur la mise en route et les grandes étapes de ce chantier.
    Publicité

    supplement-confiance-numerique-270500.png