Publicité

Vers un portefeuille d'identité numérique européen

  • europe_portefeuille.jpg

    Vers-portefeuille-identite-numerique-europeen
    Cet accord provisoire va devoir désormais être approuvé d'ici le 28 novembre 2023 (Union européenne)
  • Le Parlement et le Conseil européens ont conclu un accord provisoire visant à créer un portefeuille numérique permettant de s'authentifier et de signer électroniquement des documents.

    Dans quelques années, les citoyens de l'Union européenne auront la possibilité de posséder un portefeuille d'identité numérique. Le Parlement et le Conseil européen ont conclu le 8 novembre dernier un accord provisoire pour déployer ce dispositif qui permettra aux Européens de s'authentifier et d'accéder aux services publics et aux entreprises privées telles que les grandes plateformes de e-commerce (Amazon, Google, etc...). Il permettra également de stocker, de partager et de signer électroniquement des documents. Précision importante : son utilisation se fera sur la base du volontariat.

    L'accord prévoit des signatures électroniques qualifiées gratuites pour les utilisateurs de ce portefeuille numérique. Avantage : la signature électronique qualifiée correspond au plus haut niveau de sécurité par rapport aux signatures électroniques simple et avancée. Les députés ont également mandaté la nature open-source du dispositif "pour encourager la transparence, l'innovation et renforcer la sécurité."

    Tableau de bord

    L'accord prévoit également un tableau de bord de la vie privée qui donnera aux utilisateurs un contrôle sur leurs données. Mieux, ils pourront demander leur suppression comme le prévoit le Règlement général sur la protection des données (RGPD). Le droit d'utiliser un pseudonyme est par ailleurs consacré dans la législation. Ce futur portefeuille numérique se présentera sous la forme d'une application à installer sur un smartphone. Il faudra cependant patienter quelques années encore puisque le déploiement ne devrait pas voir le jour avant 2030.

    Cet accord provisoire va devoir désormais être approuvé par le Parlement et le Conseil avant de devenir loi d'ici le 28 novembre.

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Le Syndicat intercommunal d'énergies de Maine-et-Loire (SIÉML) s’est lancé dans un grand projet d’archivage électronique en 2023. L’opportunité de réduire l’impact carbone tout en optimisant les processus est apparue au cours du projet. Agnès Arendo, archiviste et déléguée à la protection des données du SIÉML, revient sur la mise en route et les grandes étapes de ce chantier.

    supplement-confiance-numerique-270500.png