Publicité

Dématérialisation écoresponsable : la start-up Billiv s'attaque aux tickets de caisse

  • start-up_du_mois-billiv-dematerialisation-tickets-caisse.jpg

    dematerialisation-tickets-caisse-start-up-billiv
    Lena Crolot, cofondatrice et dirigeante de Billiv. (DR)
  • Conçu par la start-up éponyme, Billiv est une solution de dématérialisation des tickets de caisse. L'objectif ? Diminuer la pollution causée par leur impression ou par leur envoi par e-mail. Lena Crolot, cofondatrice et dirigeante de Billiv répond à nos questions.

    mail Découvrez Le Brief de la Démat, la newsletter thématique gratuite d'Archimag dédiée aux professionnels des data, de la dématérialisation et de la transformation numérique !

    Billiv, c’est quoi ?

    Billiv est une solution qui permet de dématérialiser les tickets de caisse de manière écoresponsable, sous la forme de QR code. L’objectif est de diminuer la pollution causée par l’impression des tickets de caisse ou par leur envoi par e-mail.

    Concrètement, lorsqu’un client effectue ses achats et les paie comme à son habitude, il lui suffit de scanner un QR code en caisse à l’aide de l’appareil photo de son téléphone portable. Le ticket y apparaît alors instantanément, sans qu’il ait eu besoin de télécharger d’application ou de donner son adresse mail pour le recevoir.

    Lire aussi : Ticket de caisse dématérialisé : le coeur des Français balance toujours entre le papier et le e-ticket

    Qui sont vos clients ?

    Chaque entreprise qui génère des tickets de caisse peut devenir cliente de Billiv, c’est pourquoi nous nous adressons à tous types de retailers (commerçants). Actuellement, nous avons des clients aussi variés que French Coffee Shop, Valege, ou encore le ZooParc de Beauval.

    Quel est votre modèle économique ?

    Nous proposons une vente d’abonnements mensuels en SaaS. Un aspect clé de notre modèle économique est la tarification basée sur le nombre de magasins par client, qui paie en fonction de son échelle ou de son utilisation réelle de nos services. Cela peut être avantageux pour les plus petits, car ils ne paient que pour ce dont ils ont besoin, et constituer une incitation progressive à développer leur utilisation de notre solution à mesure qu’ils se développent.

    En 2023, comment être disruptif dans votre domaine ?

    Nous réinventons complètement le ticket de caisse, qui était auparavant polluant et encombrait le consommateur. Nous le transformons en une expérience ludique en créant ce cas d’usage du QR code. Aujourd’hui, nous intégrons également un programme de fidélité, ainsi qu’une collecte d’avis clients. Notre solution devient un outil marketing pour le commerçant.

    Quels profils recrutez-vous ?

    Nous ne recrutons pas actuellement, mais les profils qui nous intéressent sont les vendeurs, les commerciaux et les ingénieurs.

    Lire aussi : Dossier : Organiser son projet de digitalisation

    Quel est votre modèle d’entrepreneur ?

    Jean Moreau, cofondateur de l’application antigaspi Phenix, nous a beaucoup inspirés et est même devenu notre mentor. Il a réussi à démocratiser un usage quotidien (l’achat de paniers de produits invendus) en utilisant la technologie afin d’avoir un impact positif sur l’environnement. Cela rejoint totalement la philosophie de notre projet.

    Chez Billiv, c’est plutôt costume-cravate ou t-shirt ?

    Plutôt t-shirt ! Même si le polo est plus apprécié…

    Billiv en 3 chiffres

    • Année de création : 2020    
    • Effectif : 14
    • Localisation : Paris
    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Rencontre avec Stéphane Roder, le fondateur du cabinet AI Builders, spécialisé dans le conseil en intelligence artificielle. Également professeur à l’Essec, il est aussi l’auteur de l’ouvrage "Guide pratique de l’intelligence artificielle dans l’entreprise" (Éditions Eyrolles). Pour lui, "l’intelligence artificielle apparaît comme une révolution pour l’industrie au même titre que l’a été l’électricité après la vapeur".

    supplement-confiance-numerique-270500.png