Article réservé aux abonnés Archimag.com

Ministère de la Culture : de la mutualisation à la fusion de son centre de documentation ?

  • doc_minculture.jpeg

    ministere-culture
    Dans les locaux du ministère de la Culture. (Archimag/CJO)
  • Sommaire du dossier :

    Une réorganisation de la politique documentaire du ministère de la Culture est en route. Déjà bien rodés à mutualiser leurs ressources et moyens, les documentalistes de ce ministère réfléchissent aux activités qu’il est possible de fusionner.

    Dessiner les contours du futur centre de documentation du ministère de la Culture est le challenge de la mission de la politique documentaire (MPDoc), et de son responsable, Eric Rouard. Chargée du pilotage et de l’accompagnement en matière documentaire des services de l’administration centrale du ministère, la MPDoc, créée en 2004, propose une offre de services sur les thématiques transversales (politiques culturelles, actualité, droit de la culture, administratif, etc.) pour les 1 600 agents. Par ailleurs, chacune des trois directions générales (DG) — patrimoines, création artistique et médias, industries culturelles — décide du soutien documentaire dont elle souhaite disposer sur ses thématiques propres, que ce soit en matière d’effectifs ou de services.

    La fusion plane sur les services depuis 10 ans

    L’heure est déjà à la mutualisation, puisque le réseau s’appuie sur un budget d’acquisition centralisé géré par MPDoc, des normes (Unimarc et Rameau) et un SIGB communs, ainsi que sur une charte de politique documentaire fixant les règles de partage et de collaboration. « Toute ressource acquise par un centre est réputée disponible pour tous les autres », explique Eric Rouard ; « les plans de conservation partagés valorisent les spécificités sectorielles en jouant la complémentarité ».

    En revanche, la question d’une fusion accrue plane sur les services depuis une dizaine d’années, sans qu’aucun projet satisfaisant n’ait abouti, et la baisse des effectifs s’accélère depuis 15 ans, passant de 60 documentalistes pour tout le ministère à une vingtaine aujourd’hui.
    Regroupement

    Le sujet est finalement relancé cette année, impulsé par deux grands programmes : le projet immobilier Camus qui prévoit le regroupement de l’ensemble des services de l’administration centrale du ministère de la Culture sur trois sites (au lieu de sept actuellement) à l’horizon de l’été 2021 et Action p....

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !

    Archimag-320
    Nouvelle stratégie, réforme, réorganisation, choix économique, digitalisation… Les raisons d’une mutualisation ou d’une fusion de centres de documentation peuvent avoir diverses origines.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    8
    C'est le nombre de pages vues sur la version francophone de Wikipédia en France.

    Recevez l'essentiel de l'actu !