Article réservé aux abonnés Archimag.com

"Le travail du veilleur est optimisé par l’intelligence artificielle" chez BNP Paribas Cardif

  • veille-intelligence-artificielle-bnp-paribas-cardif.jpg

    veille-intelligence-artificielle-BNP-Paribas-Cardif
    Les veilleurs de BNP Paribas Cardif viennent de s'équiper de KB Suite, la plateforme de veille de l’éditeur KB Crawl, dotée d'éléments d’intelligence artificielle (IA). (Freepik/@diana.grytsku)
  • Le service de veille de l’assureur BNP Paribas Cardif vient de changer d’outil. Une nouvelle solution qui amène avec elle des éléments d’intelligence artificielle. Pour les veilleurs, les avantages sont nombreux, notamment pour la collecte et le traitement de l'information. Avec une grande attente de l'équipe pour le taggage automatisé de l’information et bientôt une aide à la publication. Mais le loup est-il entré dans la bergerie ?

    Temps de lecture : 4 minutes

    mail Découvrez Le Push du Veilleur, la newsletter thématique gratuite d'Archimag pour dédiée à la veille et à la documentation !


    Sommaire du dossier :

    La cellule de veille de BNP Paribas Cardif

    BNP Paribas Cardif, spécialiste de l’assurance des personnes, est une filiale de BNP Paribas présente dans 33 pays. Son service de veille — trois personnes — est rattachée au marketing France et étudie les nouvelles tendances et stratégies des métiers de l’assurance. Son objectif est de nourrir, sur les plans stratégiques et réglementaires, les fonctions support de BNP Paribas Cardif en France.

    Très récemment, fin 2020, les veilleurs de BNP Paribas Cardif se sont équipés de KB Suite, la plateforme de veille de l’éditeur KB Crawl. Elle se présente sous forme d’un intranet de veille. De fortes attentes s’y concentrent.

    enlightenedLire aussi : Crédit Agricole : la veille en mode décentralisé

    Faciliter la collecte et le traitement de l'information

    veille-intelligence-artificielle-bnp-paribas-cardif-samuel-jeanneCet intranet, coconstruit avec des collaborateurs de différentes équipes de l’assureur, doit permettre de les rendre plus autonomes dans leurs recherches, décrit Samuel Jeanne, chargé d’études veille et innovation. Avec cet outil, les veilleurs souhaitent mieux diffuser une information utile, plus accessible et ergonomique, avec la possibilité d’envoyer des alertes, ceci dans un cadre personnalisable.

    Dans le futur, pour une véritable consultation de la veille sur mobile — pratique de plus en plus observée —, l’intégration de l’application de KB Suite est prévue.La solution facilite les phases de collecte (crawl) et de traitement de l’information. Les veilleurs la retravaillent ensuite avant de la diffuser sous ....
    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    Archimag-343-intelligence-artificielle-veille
    À quels stades les outils de veille recourent-ils à des éléments d’intelligence artificielle ? Peu à peu, celle-ci intervient tant en amont (sourcing) du processus de veille qu’au niveau du traitement (analyse, datavisualisation…) ou en aval (diffusion). Mais cette assistance aux tâches de veille ne risque-t-elle pas d’empiéter sur le métier ? Quelle est son ampleur actuelle ?
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    dont 290 numéros en accès libre, soit 20 000 pages d'articles... Archimag met à jour sa collection en ligne ! Le magazine de référence des professionnels du management de l'information complète la numérisation de ses anciens numéros jusqu'en décembre 2020 et permet désormais aux internautes de consulter gratuitement ceux couvrant la période de sa création, en juin 1985, jusqu'en décembre 2015.
    Publicité

    Veille 2020.PNG