Article réservé aux abonnés Archimag.com

Ce que pensent (vraiment) les veilleurs de l'intelligence artificielle

  • veilleur-intelligence-artificielle-metier.jpg

    veilleur-metier-intelligence-artificielle
    L'intelligence artificielle s’est-elle déjà infiltrée dans le quotidien des veilleurs ? Et risque-t-elle, un jour, de les remplacer ? Voici ce qu'en pensent 3 experts de la veille. (
  • Les promesses de l’intelligence artificielle (IA) dans le domaine de la veille sont nombreuses. Mais s’est-elle déjà infiltrée dans le quotidien des veilleurs ? Et risque-t-elle, un jour, de les remplacer ? Nous avons interrogé trois professionnels sur la façon dont ils perçoivent les apports de cette technologie pour leur métier. 

    Temps de lecture : 7 minutes

    mail Découvrez Le Push du Veilleur, la newsletter thématique gratuite d'Archimag pour dédiée à la veille et à la documentation !


    Sommaire du dossier :

    L'intelligence artificielle va-t-elle impacter le travail des veilleurs ?

    veille-intelligence-artificielle-jerome-bonduUn petit sondage réalisé par Jérôme Bondu, directeur du cabinet de veille et d’intelligence économique (IE) Inter-Ligere, auprès des professionnels du domaine en septembre 2020 indiquait les tendances suivantes : plus de la moitié des professionnels de l’IE ont déjà introduit de l’intelligence artificielle (IA) dans leurs processus. Les trois-quarts des sondés pensent que l’IA va fortement impacter leur travail et 80 % considèrent que l’impact sera positif.

    « L’IA impacte déjà tous les internautes », confirme Jérôme Bondu ; « Les veilleurs, comme tout le monde, utilisent déjà l’IA du moteur de recherche Google. Mais si l’on se projette dans le futur, l’IA va forcément impacter encore plus profondément le travail des professionnels de l’IE parce que leurs outils vont intégrer de plus en plus de briques d’IA ».

    enlightenedLire aussi : Veille : les nouveaux fondamentaux

    veille-intelligence-artificielle-christophe-deschamps« On ne peut pas dire que l’intelligence artificielle soit absente du travail des professionnels de la veille, mais elle l’impacte pour l’instant a minima », tempère Christophe Deschamps. Selon le consultant et formateur en veille stratégique et intelligence économique (et auteur du site Outils Froids), il convient de faire la distinction entre les veilleurs qui utilisent des solutions gratuites ou peu chères, et qui auront, au mieux, accès à des algorithmes de recommandation automatique, de ceux qui exploitent les plateformes de veille à plusieurs milliers d’euros — et ne représentent qu’un faible pourcentage de veilleurs.

    « Certains éditeurs de ces solutions ont en effet commencé à leur adjoindre des fonctionnalités telles que la reconnaissance d’images ou d’objets présents dans des vidéos, le sentiment analysis ou l’optimisation du sourcing par apprentissage », explique-t-il ; « cela reste cependant assez marginal, même si c’est un bon début ».

    enlightenedLire aussi : Comment la recherche d'information se transforme avec l'intelligence artificielle

    Veilleur craintif, sceptique ou enthousiaste ?

    Frédéric Martinet, fondateur d’Actulligence Consulting et consultant en veille stratégique et intelligence économique, distingue de son côté trois types de postures de la part des professionnels face à l’invasion de l’IA dans les processus informationnels :« Il y a d’abord le craintif qui a peur de perdre so....
    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    Archimag-343-intelligence-artificielle-veille
    À quels stades les outils de veille recourent-ils à des éléments d’intelligence artificielle ? Peu à peu, celle-ci intervient tant en amont (sourcing) du processus de veille qu’au niveau du traitement (analyse, datavisualisation…) ou en aval (diffusion). Mais cette assistance aux tâches de veille ne risque-t-elle pas d’empiéter sur le métier ? Quelle est son ampleur actuelle ?
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    dont 290 numéros en accès libre, soit 20 000 pages d'articles... Archimag met à jour sa collection en ligne ! Le magazine de référence des professionnels du management de l'information complète la numérisation de ses anciens numéros jusqu'en décembre 2020 et permet désormais aux internautes de consulter gratuitement ceux couvrant la période de sa création, en juin 1985, jusqu'en décembre 2015.
    Publicité

    Veille 2020.PNG