Article réservé aux abonnés Archimag.com

Vincent Toubiana : "Le Linc de la Cnil est un couteau suisse pour explorer le monde numérique"

  • vincent-toubiana-linc-cnil.jpg

    Vincent-Toubiana-Cnil-Linc-laboratoire-innovation-numerique
    "Nous comptons suivre les technologies qui contribuent au « privacy by design » : federated learning, chiffrement homomorphe, differential privacy…" explique Vincent Toubiana, qui dirige le Laboratoire d'innovation numérique de la Cnil. (DR)
  • Rencontre avec Vincent Toubiana, qui dirige le Laboratoire d’innovation numérique de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil). Il présente le rôle du Linc au sein de la Cnil, les tendances sur les technologies qu'il surveille et ses préconisations en matière de dématérialisation des services publics.

    Temps de lecture : 3 minutes

    mail Découvrez Le Brief de la Démat, la newsletter thématique gratuite d'Archimag dédiée à la dématérialisation et à la transformation numérique des organisations !

    Quelle est la vocation du Laboratoire d’innovation numérique de la Cnil ?

    La vocation du Linc est d’apporter à la Cnil un regard qui ne soit ni purement juridique, ni purement technique.

    enlightenedLire aussi : 138 489 300 euros, c'est le montant des amendes infligées par la Cnil en 2020

    Sans renier l’objectif principal qui découle des prérogatives de la Cnil — la protection des données à caractère personnel —, nous cherchons à nous assurer que les missions de la Cnil s’articulent bien avec d’autres enjeux liés au numérique et à ses divers usages. Pour cela, le Linc est composé d’une équipe pluridisciplinaire : design, sciences sociales, technologies numériques, sociologie…

    Cette équipe « couteau suisse » permet d’explorer différentes pistes de réflexion, d’apporter des premières briques de solution au travers d’expérimentations et surtout d’échanger avec tous types d’acteurs du numérique. Qu’il s’agisse des laboratoires académiques, des petites et grandes entreprises de la ....
    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    Archimag-346-cybersécurité
    Rendant les organisations plus numériques que jamais, la pandémie profite aussi à la cybercriminalité. Les faits de cyberattaques augmentent de manière exponentielle, faisant prendre conscience de la vulnérabilité des systèmes d’information. Entreprises, administrations, collectivités territoriales, hôpitaux mesurent l’ampleur des risques. Les mises en garde sont à la fois européennes et étatiques et relèvent aussi de la gouvernance de l’information et des données. Mais qui sont les cyberattaquants ? Les hackers éthiques ? À chacun d’appliquer conseils et bonnes pratiques, et de s’équiper de solutions de protection.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    dont 290 numéros en accès libre, soit 20 000 pages d'articles... Archimag met à jour sa collection en ligne ! Le magazine de référence des professionnels du management de l'information complète la numérisation de ses anciens numéros jusqu'en décembre 2020 et permet désormais aux internautes de consulter gratuitement ceux couvrant la période de sa création, en juin 1985, jusqu'en décembre 2015.
    Publicité