Publicité

Chute du Mur de Berlin : où et comment accéder aux archives de la Stasi ?

  • BStU.jpg

    Les archives numérisées de la Stasi sont progressivement mises à la disposition des internautes (BStU)
  • 30 après la chute du Mur de Berlin, les archives de la Stasi sont progressivement reconstituées, indexées, numérisées et mises en ligne sur la Stasi Mediathek.

    111 km linéaires. C'est l'impressionnant volume d'archives de la Stasi qui sont progressivement mises à disposition du public grâce au Bundesbeauftragte für die Unterlagen des Staatssicherheitsdienstes der ehemaligen Deutschen Demokratischen Republik. Le BStU est l'organisme public chargé de traiter le patrimoine documentaire de l'ancienne police politique est-allemande.

    Les internautes peuvent désormais accéder à ces archives au fur et à meure de leur reconstitution, de leur indexation et de leur numérisation en se rendant sur le site de la Stasi Mediathek. Uniquement disponible en langue allemande, cet élégant portail propose un moteur de recherche ainsi qu'une frise chronologique interactive couvrant le spectre 1949-1991. Selon les années choisies, le nombre d'objets documentaires est ajusté par types : photographies, fichiers sonores, vidéos, textes...

    >Lire aussi : Chute du mur de Berlin : entretien avec Sonia Combe, l'historienne fichée par la Stasi, spécialiste des archives du monde communiste

    Fichiers sonores

    Chacun de ces documents est éditorialisé à l'aide d'une fiche descriptive et d'une transcription. C'est notamment le cas des fichiers sonores qui ont été entièrement transcrits par les archivistes du BStU. On peut y entendre par exemple un discours prononcé par le très redouté Markus Wolf, chef de la Stasi, à l'occasion d'une rencontre avec les membres de la police secrète communiste.

    Rapports d'écoutes clandestines

    Près de la moitié des archives détenues par le BStU est constituée de rapports d'écoutes clandestines et de fiches liées à des collaborateurs non officiels de la Stasi. Les archivistes allemands évaluent à 41 millions le nombre de fiches retrouvées dans 5 700 fichiers créés par les différentes unités de la Stasi. Ces données font régulièrement l'objet d'ajustements car, 30 ans après la chute du mur, 51 km de documents ne sont toujours pas indexés.

    > Lire aussi : Les archives de la Stasi mises à la disposition des internautes

    En revanche, 58 % des fonds audiovisuels de la Stasi sont d'ores-et-déjà disponibles. Ils sont composés de 1,8 million de photographies, microfilms et diapositives, de 2 866 films et vidéos, ainsi que de 23 700 enregistrements audio.

    Archives détruites, archives reconstituées

    Lors de l'effondrement du mur de Berlin en 1989, les documents les plus sensibles furent détruits dans la précipitation (parfois déchirées à la main !) mais une partie a pu être reconstituée à l'aide de logiciels spécialisés. A ce jour, environ 1,6 million de pages ou de fiches ont été reconstituées et indexées.

    > Lire aussi : La Bibliothèque numérique allemande ouvre ses pages

    Selon l'historienne Sonia Combe, "il est difficile de connaître précisément la portée de ces destructions. On estime qu'elles ont concerné en priorité les dossiers relatant les activités des services de renseignement est-allemands à l'étranger. Jusqu'au bout, le dirigeant de la Stasi, Markus Wolf, a couvert et protégé ses officiers de renseignement".

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    63
    C'est la part des entreprises françaises qui adhèrent à la dématérialisation des notes de frais.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Indispensable

    Bannière BDD.gif