Publicité

L'Etat islamique pille une bibliothèque de Mossoul et brûle 2 000 ouvrages

  • feu.jpg

    Plusieurs autodafés auraient déjà eu lieu en Irak (PixaBay)
  • Selon les combattants djihadistes, les livres de la bibliothèque de Mossoul (Irak) "font la promotion de l'infidélité et appellent à désobéir à Allah".

    Environ deux mille livres de la bibliothèque centrale de Mossoul (Irak) auraient été détruits par des combattants de l'Etat islamiste dans le courant du mois de janvier. Selon des témoignages recueillis par l'agence Associated Press, des djihadistes auraient pénétré de force dans la bibliothèque et pillé des ouvrages avant de les brûler en place publique. "Ces livres font la promotion de l'infidélité et appellent à désobéir à Allah" a expliqué un des membres de Daech. Seuls les ouvrages consacrés à l'islam ont été épargnés et laissés dans la bibliothèque.

    Parmi les livres détruits, figurent des recueils de poésie, des ouvrages consacrés au sport, à la philosophie, et aux sciences ainsi que des journaux datant du début du XX​ème siècle.

    Autodafé, archives et biens culturels

    Cet autodafé n'est pas le premier commis par l'Etat islamiste. Des témoins affirment que des combattants ont brûlé des livres scientifiques devant les étudiants de l'université de Mossoul. Selon un professeur d'histoire, d'autres bibliothèques publiques de la région ont fait l'objet d'attaques notamment des collections chrétiennes abritées dans des églises et des monastères dominicains. Des archives sunnites et le musée de Mossoul auraient également été pillées en vue d'alimenter un éventuel trafic de biens culturels.

    L'Etat islamique a par ailleurs annoncé qu'il menaçait de mort ceux qui voudraient protéger  ces ouvrages jugés comme impies.

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    des bibliothèques proposant des ressources numériques ont constaté depuis le début du confinement une augmentation des usages de leurs ressources en ligne, selon une enquête flash menée par le ministère de la Culture fin mars 2020.
    Recevez l'essentiel de l'actu !
    Publicité

    banniere-archimag_2_0.gif

    doc 2020.PNG

    banniere GP52 web.png