Publicité

Alain Colas : "consolider les acquis de la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg"

  • alain-colas-bnu-bibliotheque-universite-strasbourg.jpg

    Alain-Colas-bibliotheque-nationale-universitaire-strasbourg-bnu
    Alain Colas estime qu'il faut " il faut rendre hommage à l’ensemble des bibliothèques universitaires qui ont été les seuls services universitaires à accueillir les étudiants" durant la crise sanitaire du Covid-19. (DR)
  • Alain Colas est le directeur de la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg depuis 2016. Reconduit à la tête de l'établissement, il présente pour Archimag sa feuille de route pour les prochaines années et explique comment la BNU s'est adaptée à la crise sanitaire du Covid-19.

    mail Découvrez Le Bibliothécaire Innovant, la newsletter thématique gratuite d'Archimag pour les bibliothécaires !

    Vous avez été reconduit à la tête de la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg. Quelle est votre feuille de route ?

    Elle est en fait double : je suis aussi à la tête du GIS CollEx-Persée porté par la Bibliothèque nationale et universitaire (BNU), dispositif national qui regroupe une vingtaine de grandes bibliothèques de recherche, les opérateurs en IST et la BNF.

    Dès mon arrivée à la BNU en 2016, j’ai lancé deux importants chantiers qui s’inscrivent dans un continuum de modernisation de l’établissement : l’élaboration d’un vrai projet d’établissement 2018-2022 et une réorganisation fonctionnelle en profondeur, mise en œuvre au cours de l’année 2020.

    Mon objectif pour les deux prochaines années est d’abord de consolider les acquis. Dans le même temps nous allons nous relancer pour préparer le prochain projet d’établissement dont le principal axe structurant sera la création d’un musée de l’Orient, en partenariat avec le Louvre, la ville de Strasbourg et l’université de Strasbourg.

    S’agissant de CollEx-Persée, nous avons entamé un bilan à mi-parcours dans la perspective de faire évoluer ce dispositif avec des missions resserrées et de l’inscrire d’une manière pérenne dans le paysage de l’enseignement supérieur et de la recherche.

    enlightenedLire aussi : Le Conseil de l'Europe va déposer ses archives à la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg

    Comme la BNU de Strasbourg aborde-t-elle la crise sanitaire ?

    La Bnu a rouvert dès le premier déconfinement en mai et n’a pratiquement plus refermé. Elle s’est adaptée aux différentes consignes sanitaires, elle est aujourd’hui à son huitième plan de reprise d’activité.

    Elle est actuellement ouverte, y compris le dimanche, dans la limite du couvre-feu et avec une jauge de 50 %. C’est une mobilisation forte des personnels et il faut rendre ici hommage à l’ensemble des bibliothèques universitaires qui ont été les seuls services universitaires à accueillir les étudiants pendant de longs mois.

    enlightenedLire aussi : Les jeunes chercheurs préfèrent les sites illégaux aux bibliothèques universitaires pour se documenter

    La BNU est la seconde de France par le nombre des ouvrages conservés. Qu’en est-il de vos collections numériques ?

    La BNU a mis au cœur de sa stratégie la question de l’innovation avec comme projet phare la création du Lab BNU. L’espace de 100 m² qui lui est dédié est en cours d’aménagement.

    Parallèlement notre bibliothèque numérique Numistral s’est élargie aux acteurs du site alsacien. Il comprend à ce jour près de 200 000 documents numérisés. Sans doute sous l’effet de la crise sanitaire, les consultations ont progressé de 20 % en 2020 avec 856 000 pages vues, tout comme la numérisation à la demande avec plus 23 %.

    enlightenedLire aussi : Le futur learning center de l'Université de Strasbourg ouvrira ses portes en 2021

    Dans le même temps, nous poursuivons le virage du numérique au niveau des acquisitions documentaires avec aujourd’hui environ 4 000 ebooks et plus de 60 000 de titres de revues, majoritairement dans le domaine des sciences humaines et sociales, et une consultation qui a explosé (plus 62 % entre 2018 et 2019).

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    4
    C'est le montant de la levée de fonds réalisée par la start up Affluences.
    Publicité

    1.png