Publicité

Nicolas Beudon, innovation et inspiration pour les bibliothèques

  • Rendre les bibliothèques innovantes et inspirantes. Ce sont les mots d’ordre de Nicolas Beudon, actuellement consultant dans le secteur des bibliothèques publiques. Des lieux qu’il trouve passionnants et en perpétuelle évolution. Aujourd’hui, il accompagne les équipes et les collectivités souhaitant renouveler leurs offres et leurs services. Voici son portrait.

     mail Découvrez Le Bibliothécaire Innovant, la newsletter thématique gratuite d'Archimag dédiée aux professionnels des bibliothèques !

    Bien qu’il ait dédié sa carrière au monde des bibliothèques, Nicolas Beudon ne se destinait pas à ce parcours. "Comme beaucoup de bibliothécaires, ce n’était pas ma vocation au départ", explique-t-il.

    En effet, après l’obtention de son baccalauréat littéraire, il décide de partir à Angoulême pour l’École européenne supérieure de l’image, envisageant son avenir dans le domaine de la bande dessinée, sa première passion.

    Il change ensuite de voie pour se diriger vers des études de philosophie avec un diplôme d'études universitaires générales, puis un diplôme d’études approfondies en 2004.

    > Lire aussi : Le design thinking : vers une coproduction entre les bibliothèques et les usagers

    La bibliothèque : un espace de liberté et de découvertes

    En 2005, encore étudiant, il occupe pendant six mois, un poste de vacataire à la Bibliothèque publique d’information (BPI) à Paris. Une véritable reconnexion avec les bibliothèques :

    "Je suis entré pour la première fois dans une bibliothèque municipale assez tard, à l’âge de 16 ans, alors que j’étais lycéen à Sens (Yonne). Je suis tombé amoureux de cet endroit qui constituait un espace de liberté et de découvertes très différent de l’école".

    En 2007, il réussit le concours de conservateur territorial des bibliothèques et entre à l’Enssib pour être formé. "Je souhaitais travailler en bibliothèque municipale, car ce sont des lieux inscrits dans un territoire et qui possèdent un champ d’action très large".   

    Il débute sa carrière à Carcassonne en 2009, où il contribue à créer une petite bibliothèque. "C’était formateur pour une première expérience".

    En 2012, il effectue un retour aux sources à la BPI où il restera cinq ans, en tant que responsable d’abord du service des périodiques, puis du service d’art et littérature.

    > Lire aussi : Charlotte Henard, bibliothécaire francophone 2020 : apprendre et transmettre

    Le design thinking   

    En 2014, il crée un blog intitulé Le Recueil factice, qu’il alimente toujours aujourd’hui. "Cela me permettait d’explorer des idées professionnelles en me détachant de mon poste. L’univers des bibliothèques est constamment en mutation".

    Ce blog trouve son identité en 2016, lorsque Nicolas Beudon découvre le "design thinking". Ce concept novateur permet d’imaginer des produits, des espaces ou des services, de façon créative, en partant de l’observation des usagers. "J’ai obtenu de la visibilité en écrivant sur ce type de démarche, car cette notion interpelle le monde des bibliothèques".

    > Lire aussi : De danseuse à bibliothécaire : la pirouette d’Isabelle Celer

    Un nouveau modèle de bibliothèque

    Il quitte la BPI fin 2016, pour la ville de Bayeux (Calvados), où il devient responsable du projet de nouvelle médiathèque intercommunale. Un chantier de deux ans pour lequel il travaille avec David Lemaresquier, maire adjoint chargé des affaires culturelles. "Il a su me soutenir dans mes choix qui étaient parfois un peu atypiques".

    L’objectif était de construire un nouveau modèle de bibliothèque en travaillant en amont avec le public, pour comprendre ses besoins. La médiathèque baptisée Les 7 lieux ouvre ses portes en 2019.

    > Lire aussi : Eleonora Moiraghi : de La Scala à Sciences Po en passant par la BnF

    Consultant et formateur

    Après cette étape à Bayeux, il quitte la fonction publique pour devenir consultant et formateur indépendant. Il anime des formations en France, en Suisse et en Belgique pour des équipes de bibliothécaires, des bibliothèques départementales, des centres de formations aux carrières des bibliothèques, et pour l’Enssib.

    Il accompagne également des établissements qui souhaitent redéfinir leur stratégie - comme la bibliothèque de la Cité des sciences - ou réaménager leurs espaces - comme la médiathèque du Grand Narbonne.

    Ce virage dans sa carrière se poursuit avec la sortie en janvier 2022 de son livre intitulé "Le design des bibliothèques publiques, volume 1 - Le merchandising en bibliothèque". Une réalisation qui concrétise son envie de toucher un plus large public, au-delà de son blog.

    > Lire aussi : Lucie Montauzé, 30 ans, documentaliste matériauthécaire en agence d'architecture

    Il like   

    • Son auteur de bande dessiné préféré : Will Eisner, auquel on attribue parfois la paternité du terme “roman graphique”. 
    • Sa chanteuse préférée : Dans son adolescence, l’islandaise Björk qui a su mêler habilement la musique pop et une démarche plus expérimentale. 
    • Sa région du monde préférée : Les pays d’Europe du Nord, depuis les Pays-Bas jusqu’aux pays scandinaves, pour leur culture des bibliothèques. 
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    1
    est en moyenne signalée toutes les semaines dans les établissements de santé depuis janvier 2021. Les hôpitaux ont subi 27 cyberattaques majeures - qui ont effectué tout ou partie de leurs systèmes d'information - en 2020.
    Publicité

    documentation-couv-serda-formation.png