Article réservé aux abonnés Archimag.com

Le marché de la dématérialisation en 2019 et ses perspectives pour 2020

  • dematerialisation_marcheguide.jpg

    dematerialisation-chiffres
    Avec une croissance comprise entre 6 et 7 % par an, le marché de la dématérialisation poursuit sa mue en 2019. (Illustration : Pixabay/PhotoMIX-Company)
  • En 2019, comment se porte le marché de la dématérialisation (qui comprend la gestion de contenu d'entreprise, la capture, la diffusion, le case management, la gestion des processus métier BPM, la confiance et l'archivage électronique, ainsi que la conservation) ? Les perspectives pour 2020 demeurent excellentes, selon les spécialistes de la dématérialisation, boostées par la vague de "transformation" numérique qui gagne désormais les petites entreprises.

    Le marché français de la dématérialisation des documents est-il toujours bien portant en 2019 ? Oui, si l'on en juge les études récemment publiées par plusieurs cabinets. Et oui, encore, si l'on considère la vague de rachats intervenue en 2018 sur ce segment de marché, où les leaders cherchent pour la plupart activement à étendre et à consolider leurs positions (voir encadré).

    Marché de la dématérialisation : entre 6 et 7 % de croissance par an

    "On estime que le marché de la dématérialisation – qui comprend la gestion de contenu d'entreprise, la capture, la diffusion, le case management, la gestion des processus métier (BPM), la confiance et l'archivage et la conservation – devrait croître de 7 % entre 2018 et 2019", indique Hélène Mouiche, analyste senior chez Markess by Exægis. Il reste donc très dynamique, notamment sur des segments particulièrement porteurs, tels les systèmes d'archivage électronique (SAE), le cloud computing et la dématérialisation de factures. Cet institut d'études estime en outre que "le marché hexagonal des solutions de dématérialisation des processus documentaires et métier, et des services associés" devrait peser de l'ordre de 2,4 milliards d’euros en 2019, avec une croissance de 6,6 % par rapport à 2018. 

    banguide_dematerialisation.gif

    La hausse s'explique en partie par l'apparition de nouvelles technologies offrant la possibilité d'automatiser davantage les processus documentaires et métier (intelligence artificielle ou robotic process automation, RPA) et par "la recherche d’une confiance numérique, portée notamment par les besoins en solutions de signature électronique".

    > Lire aussi : La signature électronique en 2019 : marché, cadre légal et usages

    Plus optimiste, l'institut d'études sectorielles Xerfi Precepta a pour sa part récemment souligné que le marché français de la dématérialisation croît en moyenne de 6 % par an depuis 2008, en partie grâce à des pouvoirs publics "qui favorisent le tout-numérique" : il aurait atteint 7,3 milliards d'euros en 2018 et devrait continuer de progresser à moyen terme sous l'effet d'une explosion des données et des documents produits, témoigne Philippe Gattet, directeur des études, dans une vidéo. 

    S'y ajoutent, d'après lui, "des progrès technologiques qui enrichissent les offres proposées tout en réduisant leur coût" (notamment la hausse des capacités de stockage, la vitesse accrue de transmission des données, du traitement des données informatisées, et le renforcement du big data et du cloud...).

    Transformation numérique et open source Parallèlement, le cabinet IDC relève une tendance globale en faveur de la transformation numérique en France : il évalue à pas moins de 2,6 milliards d’euros le marché hexagonal du conseil en stratégie digitale en 2018 (plus 25 % en un an) et relève que son potentiel amèn....

    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans les Guides Pratiques Archimag !

    archimag-guide-dematerialisation
    Cherchant à toujours mieux répondre aux besoins des activités privées et publiques, la dématérialisation ne cesse d’évoluer. Selon le contexte, telle approche conviendra mieux qu’une autre… Affaire d’état du système d’information, de gouvernance et de stratégie. Mais derrière l’engouement pour le cloud (Saas), le marché doit être décrypté. De la Ged au réseau social d’entreprise, de multiples briques et assemblages peuvent servir la dématérialisation, tandis que l’intelligence artificielle bouscule les habitudes. Les derniers impératifs juridiques sont rappelés. Les concepts et les normes utiles sont décrits. Des méthodes montrent comment analyser ses processus et flux documentaires et élaborer le Swot déclencheur de son projet de dématérialisation. Comment se lancer dans la mise en oeuvre ? En connaissant les outils, matériels et logiciels, en acquérant de la méthode et en prenant exemple sur des retours d’expérience : gestion du courrier, traitement de la facture, signature électronique, coffre-fort numérique, automatisation des processus.
    Acheter ce guide  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    63
    C'est la part des entreprises françaises qui adhèrent à la dématérialisation des notes de frais.

    Recevez l'essentiel de l'actu !