Article réservé aux abonnés Archimag.com

La signature électronique en 2019 : marché, cadre légal et usages

  • contrat_signatureelectronique.png

    contrat-signature-electronique
    "Il y aura en Europe un certain nombre d’acteurs qui auront une taille assez importante et qui collaboreront entre eux sur le marché", prévoit Julien Stern, fondateur et président d’Universign. (DR)
  • La signature électronique est l’une des clés essentielles de l’efficacité des organisations digitales. Depuis ses débuts, les prestataires qui la fournissent se livrent une rude concurrence dans un marché loin d’être stabilisé et qui suscite l’appétit des investisseurs. Sa réglementation semble plus stable. Quant à sa mise en pratique, elle ne fait pas encore preuve de la maturité voulue, comme le rappelle l’expert Pierre Fuzeau, DG de Serda. Deux retours d’expérience, ceux de la société foncière Genica et de Younited Credit, spécialisée dans le crédit à la consommation, montrent les usages et les mises en pratique.

    Sommaire du dossier :

    Au mois de juillet 2016, Archimag consacrait un dossier à la signature électronique et dressait un constat : le marché est en plein bouillonnement. Trois ans plus tard, cette tendance s’est encore renforcée et nous sommes désormais passés au stade de l’ébullition. Règlement eIDas en Europe, loi eSign Act aux États-Unis, levées de fonds, rachats et partenariats, le secteur de la signature électronique n’en finit pas de se renouveler.

    À commencer par Yousign qui a récemment noué un partenariat avec eFounders afin de devenir « un leader européen » sur ce « marché colossal et très concurrentiel ». Chacune des deux entreprises apportera ses propres compétences : l’infrastructure technique et la base clients pour Yousign, et l’expertise marketing à l’international pour eFounders. Yousign n’en est pas à son coup d’essai. L’éditeur français, né en 2013, a déjà procédé à une première levée de fonds de 500 000 euros en 2016, puis une deuxième de trois millions d’euros en 2018.

    Pour Antoine Louiset, cofondateur et PDG de Yousign, cette effervescence s’explique aisément :

    « Le marché de la signature électronique est estimé à environ 1,1 milliard d’euros à l’échelle mondiale et sa croissance est d’environ 30 % par an ! Avec de telles perspectives, il est naturel que les financiers et les investisseurs s’intéressent à la signature électronique ».

    Après plusieurs levées de fonds et partenariats, l’éditeur basé à Caen va pousser ses pions au-delà des frontières françaises avec le prochain déploiement de ses solutions dans différents pays européens à commencer par l’Allemagne et le Royaume-Uni. Sur son site, Yousign est d’ailleurs en pleine campagne de recrutement dans différentes familles d’emploi : commercial, technologique et juridique.

    « À ce jour, nos 1 500 clients se trouvent essentiellement en France, mais nous avons l’ambition de devenir un acteur européen de premier plan. Nous vivons un moment particulièrement intéressant : nous sommes au début d’une adoption massive de la signature électronique. Après le marché historique qui s’est formé autour de la banque-assurance-finance, de nouveaux secteurs d’activité sont en cours d’adoption, à commencer par l’immobilier. Nous allons répondre à cette demande ! »

    Pas d’acteur dominant en Europe

    Autre éditeur français à faire ses emplettes auprès des investisseurs, Universign a levé 12 millions d’euros en 2018 après un tour de table réunissant Odyssée Venture, la Caisse des Dépôts et CM-CIC Innovation. Cet apport d’argent frais permettra à l’éditeur français d’accroître ses positions sur le marché européen notamment au Benelux, en Espagne, en Italie et en Allemagne. Une partie de cette levée de fonds est consacrée à un vaste plan de recrutement portant sur une centaine d’emplois.

    Avec plus de 3 000 clients dont un certain nombre appartenant au Cac 40, l’éditeur voit désormais les choses en grand. Selon son fondateur et président Julien Stern, qui s'exprimait en avril 2019 sur la chaîne BFM Business, le marché européen devrait prendre la forme d’une cohabitation entre éditeurs :&....

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !

    Archimag-signature-electronique
    La signature électronique est l’une des clés essentielles de l’efficacité des organisations digitales. Depuis ses débuts, les prestataires qui la fournissent se livrent une rude concurrence dans un marché loin d’être stabilisé et qui suscite l’appétit des investisseurs.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    63
    C'est le part des entreprises françaises qui adhèrent à la dématérialisation des notes de frais.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    2019_03_270x270_aidel-archimag_fondu.gif