Article réservé aux abonnés Archimag.com

Service public : vers le 100 % dématérialisé

  • dematerialisation_servicepublic.png

    dematerialisation-service-public
    Découvrez notre dossier complet consacré à la dématérialisation du service public, prévue par le programme Action publique 2022. (Crédit : Archimag/Artistyck)
  • Pas à pas, l’administration avance vers un service public 100 % dématérialisé, comme le veut le programme Action publique 2022. Où en est-on aujourd’hui et dans quel esprit les projets sont-ils menés ? 

    Sommaire du dossier :

    Xavier Albouy est chargé de mission auprès du directeur de la direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’État (Dinsic) et intervient notamment sur les programmes de dématérialisation. Jérôme d’Harcourt est directeur de cabinet et chef du département chargé de piloter le programme Action publique 2022 à la direction interministérielle de la transformation publique (DITP).

    Sib

    Le Programme Action publique 2022 a été lancé au mois d’octobre 2017. Quelle est la philosophie générale de cette réforme ?

    Jérôme-d-HarcourtJérôme d’Harcourt. Trois aspects du programme de transformation que nous portons peuvent être mis en avant.

    Le premier, c’est la conviction que pour transformer durablement l’action publique, il faut engager des chantiers relevant du « back office » : redonner des marges de manœuvre aux managers à tous les échelons de mise en œuvre des politiques publiques, renouer une relation de confiance avec les usagers en étant transparent sur les résultats des services publics. 

    Le deuxième concerne la très grande attention portée aux effets concrets sur les citoyens de tout ce que nous engageons : l’usager doit être la boussole de l’action publique et guider l’ensemble des réformes entreprises. Pour cela, il faut davantage l’associer en amont et lui rendre compte des résultats. 

    Quant au troisième, il porte sur l’attention que nous devons accorder à la conduite opérationnelle du programme : il faut notamment veiller à ce qu’il y ait un chef de projet opérationnel, identifié et responsable.

    À ce jour, peut-on déjà faire un bilan des démarches administratives qui ont été dématérialisées ?

    Xavier-AlbouyXavier Albouy. Il serait prématuré de faire un bilan car ce chantier est en cours. De nombreuses démarches sont déjà dématérialisées et deux nouvelles viennent de l’être : il est désormais possible de demander la couverture maladie universelle complémentaire en ligne via le site Ameli.fr. Plus de 125 000 demandes ont été enregistrées par la voie numérique pour le seul premier trimestre 2019.

    Autre démarche qui touche directement la vie des Français : l’inscription sur les listes électorales est possible depuis le 1er janvier 2019. Entre le 1er janvier et le 31 mars 2019, 240 000 électeurs se sont inscrits de façon dématérialisée.

    Cela n’est pas négligeable et montre que ces démarches nouvellement dématérialisées ont trouvé leur public.

    Ce chantier de dématérialisation va-t-il se poursuivre et à quel rythme ?

    Xavier Albouy. Ce chantier va en effet se poursuivre à la lumière d’un objectif : l’ensemble des démarches administratives doit être accessible par voie numérique d’ici 2022. Le secrétaire d’État chargé du Numérique a annoncé la mise en place d’un suivi sur les 250 démarches les plus utilisée....

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !

    Archimag
    Pas à pas, l’administration avance vers un service public 100 % dématérialisé, comme le veut le programme Action publique 2022. Où en est-on aujourd’hui ? Dans quel esprit les projets sont-ils menés ? La direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’État (Dinsic) et la direction interministérielle de la transformation publique (DITP) font le point. Ministère de la Culture, gendarmerie et Pôle Emploi font part de leurs expériences. Des outils spécifiques peuvent être à l’oeuvre. Les Maisons de services au public s’élèvent contre l’illectronisme.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    76
    des échanges se font par mail au sein des organisations. L'usage d'une plageforme digitale permet de désengorger la boîte mail.

    Recevez l'essentiel de l'actu !