Publicité

Health data hub, la plateforme de données de santé qui inquiète les médecins

  • hdh-medecine.jpg

    Health-data-hub
    Le Health data hub a été officiellement lancé le 1er décembre 2019 (Pixabay / DarkoStojanovic)
  • Le lancement officiel de la plateforme de données de santé Health data hub suscite des inquiétudes en raison de l'hébergement qui a été confié à Microsoft. 

    Emmanuel Macron l'avait annoncée au mois de mars 2018, la plateforme de recherche sur les données de santé a été officiellement lancée le 1er décembre 2019. Baptisée Health data hub, elle a pour objectif de mettre des données de santé à disposition des chercheurs qui pourront les exploiter notamment grâce à l'intelligence artificielle.

    Le Health data hub sera doté de capacités de stockage, de calcul et d'outils sécurisés. Il jouera le rôle d'accès centralisé vers de multiples bases de données : Assurance-maladie, hôpitaux, médecine de ville... Les centres de recherche publics pourront y accéder mais également les acteurs privés sous réserve d'une autorisation de la Cnil.

    Un hébergement confié à Microsoft

    A peine lancée, cette nouvelle plateforme suscite pourtant des inquiétudes parmi les professionnels de la médecine. Principal sujet de préoccupation, l'hébergement de Health data hub : la première phase du projet repose en effet sur le cloud de Microsoft. Ce dernier a été certifié hébergeur de données de santé en France mais ses liens avec les Etats-Unis passent mal. Depuis l'adoption du Cloud act par le Congrès, les agences de renseignement états-unienne peuvent en effet accéder aux informations hébergées sur les serveurs des fournisseurs de cloud, même si les infrastructures se situent en dehors des Etats-Unis. Concrètement, les Etats-Unis pourraient obtenir des données de santé d'un citoyen français sans son consentement.

    Données de santé anonymisées

    La ministre de la Santé Agnès Buzyn se veut rassurante : "l’ambition, c’est de mettre rapidement au service du plus grand nombre notre patrimoine de données de santé sous une forme anonymisée, dans le respect de l’éthique et des droits fondamentaux".

    A ce jour, le Health data hub est un projet en construction. "D'ici quelques semaines, la plateforme technologique sera ouverte aux premiers projets et un premier catalogue de bases de données sera mis à disposition des chercheurs, mais aussi des associations de patients et citoyens, des institutions et des start up" précise le ministère de la Santé.

    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans le magazine Archimag !

    Au sommaire

    - Mais où sont les moteurs de recherche ?
    - La boîte à outils (gratuite) du veilleur​
    - Le versement d’archives à l’ère numérique​
    - Records management : des solutions sur mesure

    DOSSIER E-santé : thérapie par la démat

    L’e-santé n’a plus rien d’imaginaire et devient une réalité non seulement pour les malades, mais aussi pour les médecins et les établissements. Côté dématérialisation, beaucoup est fait, mais reste aussi à faire tant pour le dossier patient que pour le dossier administratif.

    Et aussi :
    - Maîtrisez enfin votre messagerie​
    - Splendeur et mystère des réseaux sociaux de Gallica
    - L’investigation à l’ère numérique
    - Favoris : retoucher ses photos comme un pro
    - Alexandre Léchenet : de data et d’idées
    - Manuel Diaz : "L’anxiété que l’on met autour du numérique n’est pas justifiée"​​
    - Un fab lab dans la Cité
    + Archimag store et Archi...kitsch

    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    63
    C'est la part des entreprises françaises qui adhèrent à la dématérialisation des notes de frais.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Publicité

    2019_03_270x270_aidel-archimag_fondu.gif