Article réservé aux abonnés Archimag.com

Bien choisir sa Ged en 7 points clés + le tableau comparatif 2022

  • choisir-ged-comparatif-2022.jpg

    choisir-Ged-tableau-comparatif-2022
    Découvrez notre tableau comparatif de 56 différentes plateformes de Ged à télécharger en fin d'article ! (Freepik/fxquadro)
  • Couteau suisse de la dématérialisation, la Ged est un outil de gestion de contenu d’entreprise. Elle constitue même souvent le réceptacle de tous les contenus vivants d’une organisation. Mais comment la choisir ? Sur quelles fonctionnalités et spécificités faut-il être attentif pour réussir son projet ? Pour vous aider dans votre choix, découvrez notre grand tableau comparatif de 56 solutions de Ged à télécharger en fin d'article (réservé aux abonnés d'Archimag) !

    mail Découvrez Le Brief de la Démat, la newsletter thématique gratuite d'Archimag dédiée aux professionnels de la dématérialisation et de la transformation numérique !

    Une solution de gestion électronique de documents (Ged) permet aux entreprises de stocker, partager et sécuriser des documents, mais aussi de dématérialiser certains processus métier. Voici les 7 points clés qui vous aideront à bien la choisir.

    1. Numérique écoresponsable

    Archimag propose son comparatif actualisé de solutions de Ged à un rythme régulier, tous les trois ans environ.

    Pour la première fois cette année, nous avons interrogé les éditeurs sur leur (éventuelle) démarche en faveur d’un numérique responsable, à travers des actions ou engagements, voire des labels. Seule une petite moitié des éditeurs présents dans notre panorama affirme s’être d’ores et déjà positionnée sur ce sujet. Ceci est regrettable, compte tenu de l’urgence environnementale, mais peut déjà orienter votre choix.

    > Lire aussi : Par quel intégrateur Ged ou ECM se faire accompagner ? Un tableau comparatif pour bien choisir

    2. Ged open source ou propriétaire

    Le type de solution choisie — open source ou propriétaire — peut vous permettre, en tant que client, de répondre à un souci de développement durable puisque l’open source permet de lutter contre l’obsolescence logicielle : il revient à faire appel à un bien commun que l’on réutilise et que l’on repartage au profit de la communauté.

    Mais attention : open source ne veut pas dire gratuit, car s’il vous permettra de profiter des enrichissements d’une communauté de développeurs, c’est tout de même vous qui aurez la charge de l’intégration.

    > Lire aussi : Comment la GED répond aux enjeux digitaux des organisations 

    3. Solution en Saas ou on-premise

    Un autre choix doit être opéré dès le début de votre projet : avez-vous besoin d’un logiciel de Ged disponible en Saas (software as a service), c’est-à-dire délocalisé et accessible à distance sur un navigateur, ou bien d’un logiciel on-premise, c’est-à-dire installé dans les serveurs de votre organisation après l’acquisition d’une licence auprès d’un éditeur ?

    Ce choix est très subjectif : il est possible qu’une politique interne de protection et de conservation des données vous impose du on-premise. Ou qu’un budget serré vous oriente vers du Saas, souvent plus compétitif. Notons que de plus en plus d’éditeurs proposent des solutions hybrides.

    > Lire aussi : Supplément Archimag gratuit : Quel avenir pour la gestion de contenus ?

    4. Standards, normes et agréments du logiciel

    Il est possible de mesurer la qualité technique et métier d’un logiciel en vérifiant s’il respecte un certain nombre de standards, de normes et d’agréments (accès SSO, Ldap, Active Directory, standard d’échange de données pour l’archivage Seda, standard CMIS, etc.). Notre panorama de solutions de Ged, qui suit cet article, vous en donnera un bon aperçu.

    > Lire aussi : Comment les technologies IRIS répondent aux besoins des organisations en matière de gestion de l’information  

    5. Fonctionnalités de la gestion électronique de documents

    Les capacités d’acquisition d’un logiciel de Ged peuvent être nombreuses : certaines proposent la reconnaissance de caractères (OCR et ICR), d’autres la lecture et la reconnaissance automatiques de documents (Lad et Rad) ou encore l’échange de données informatisé (EDI). Il est même possible chez certains éditeurs d’importer des informations directement depuis des emails, des formulaires ou des plateformes d’échange. Mais attention : vérifiez bien les formats de fichiers supportés en fonction de vos besoins !

    N’oubliez pas non plus de vérifier les capacités de recherche du logiciel. Car ce sont elles qui permettent ensuite d’accéder aux informations et à tout type de document que comprend votre outil, avec un moteur de recherche proposant par exemple l’affinage des requêtes par filtres ou facettes.

    > Lire aussi : GED, Intelligence artificielle et données : où en sont les organisations ?

    6. Collaboratif

    La plupart des solutions de Ged proposent désormais des fonctions collaboratives, comme la possibilité de partager, de créer ou d’éditer des documents au sein d’espaces collaboratifs clairement délimités.

    Il est également possible de mettre en place des workflows et des circuits de visa ou de validation de documents. Si besoin, vérifiez bien qu’un module de parapheur électronique est disponible : il permettra de fluidifier le circuit de validation des documents créés dans la Ged.

    > Lire aussi : Tessi DOCUBASE, la solution de GED/workflow de Tessi, fait peau neuve !

    7. Modules de la Ged

    Certains logiciels de Ged proposent des modules qui peuvent servir ou améliorer des projets spécifiques : traitement du courrier ou des factures, gestion de documents RH ou dédiés au secteur de l’immobilier…

    Si les modules de signature électronique sont de plus en plus courants depuis deux ans, il est également possible de recourir à une Ged disposant d’une approche de case management, à la croisée de l’ECM et du BPM.

    Consultez-les dans notre tableau comparatif : ils achèveront de vous aider dans votre choix.

    > Lire aussi : La révolution des Ged collaboratives

    >>> Cliquez-ici pour télécharger le tableau comparatif de 56 solutions de Ged Archimag <<<....
    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    maitrisez-donnees-organisation
    Difficile aujourd’hui de tirer de la valeur de son capital informationnel par le seul biais du document. La multiplication des flux, les facilités de création et de stockage plongent les  organisations dans l’ère du big data où se mêlent tous types de données, structurées et non structurées, y compris personnelles, accompagnées de leurs métadonnées
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    1
    est en moyenne signalée toutes les semaines dans les établissements de santé depuis janvier 2021. Les hôpitaux ont subi 27 cyberattaques majeures - qui ont effectué tout ou partie de leurs systèmes d'information - en 2020.
    Publicité

    supplement-confiance-numerique-270500.png