Publicité

Fraude documentaire : 1 Français sur 10 a créé un faux document en 2023

  • fraude-documentaire-1-francais-sur-10-a-cree-faux-document-2023.jpg

    Fraude-documentaire-1-Français-sur-10-a-cree-faux-document-2023
    Près de la moitié des personnes ayant effectuée une fraude documentaire (55%) ont ressenti de l’appréhension quant aux éventuelles conséquences. (freepik/tiko33)
  • Deux études Finovox/Selvitys révèlent qu’une partie de la population française a déjà créé un faux document en 2023 malgré les risques encourus. Ces études montrent également que les entreprises sont conscientes de cette menace et renforcent leurs mesures de lutte contre la fraude. 

    Les Français sont-ils plus enclins à falsifier leurs documents ? 84 % d’entre eux estiment que les individus seraient plus enclins à frauder qu’il y a 15 ans. Ce chiffre provient de deux études réalisées par Selvitys pour le compte de Finovox, start-up française spécialisée dans la détection de faux documents. Elles révèlent qu’un Français sur dix (10,8 %) déclare avoir déjà créé un faux document en 2023 et que la fraude a réussi dans les trois quarts des cas (73 %).

    3 fraudes sur 4 se déroulent en ligne

    De nombreuses raisons poussent les répondants à frauder : manque de ressources financières (38 %), sentiment d’impunité (33 %), sentiment d’injustice (25 %), ou encore tentation financière (12 %). Bien que plus de la moitié des fraudeurs (55 %) avoue avoir ressenti de l’inquiétude quant aux éventuelles conséquences, un quart d’entre eux reconnaît que la récidive est probable. Notons que la majorité des fraudes s’effectuent en ligne à 73,61 %, tandis que seulement 31,93 % des fraudes concernent des documents papier. 

    En outre, l’étude montre que les tentatives de fraudes documentaires les plus courantes concernent les actes du quotidien (transports, abonnements et loisirs) à 61 %. D’autres domaines sont également ciblés par les Français tels que les fraudes à la garantie (14,50 %), les fraudes en immobilier (14,80 %), et les fraudes liées à l’identité et aux services bancaires (12 %). 

    La fraude vue par les entreprises françaises

    Concernant les phénomènes de fraudes au sein des entreprises françaises, le constat est clair : le secteur privé prend le fléau de la fraude documentaire très au sérieux. En effet, 80 % des entreprises confirment que l’identification et la lutte contre la fraude figurent parmi leurs trois principaux enjeux. Pour cause, 69 % des entreprises reconnaissent avoir subi au moins une tentative de fraude durant le mois septembre 2022. Les pièces d'identité (18,7 %), les factures (13 %), les bulletins de salaire (9,7 %) et les mails (7,3 %) sont les documents les plus falsifiés.

    Pour pallier ce risque, huit entreprises sur dix, principalement de grande taille, déclarent disposer d'une cellule anti fraude dans leurs services. En outre, 70 % d’entre elles utilisent un ou plusieurs logiciels de lutte anti-fraude.
     

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Rencontre avec Stéphane Roder, le fondateur du cabinet AI Builders, spécialisé dans le conseil en intelligence artificielle. Également professeur à l’Essec, il est aussi l’auteur de l’ouvrage "Guide pratique de l’intelligence artificielle dans l’entreprise" (Éditions Eyrolles). Pour lui, "l’intelligence artificielle apparaît comme une révolution pour l’industrie au même titre que l’a été l’électricité après la vapeur".

    supplement-confiance-numerique-270500.png