Article réservé aux abonnés Archimag.com

Market Intelligence : Prescillia Lelgouarch, communiquer pour être identifiée

  • prescilla_lelgouarch_portrait-market-intelligence-atos.jpg

    prescillia-lelgouarch-responsable-cellule-market-intelligence-eviden-atos
    Prescillia Lelgouarch est responsable de la cellule market intelligence pour la division Big data & Security chez Eviden. (DR)
  • En tant que responsable de la cellule market intelligence pour la division Big data & Security chez Eviden, Prescillia Lelgouarch partage son temps entre la veille et la réalisation d’études. Mais pas seulement… 

    mail Découvrez Le Push du Veilleur, la newsletter thématique gratuite d'Archimag dédiée aux professionnels de la veille et de la documentation !


    Au sommaire :


    "Quand j’ai intégré Atos durant mes études, le poste était assuré par un roulement d’étudiants en alternance", explique Prescillia Lelgouarch, qui s’est tournée vers le monde de l’intelligence économique après un master en droit international. "En communiquant sur l’activité au niveau de la division, le besoin a été pérennisé."

    C’est après avoir intégré l’École européenne d’intelligence économique et travaillé elle aussi en alternance chez Atos qu’elle est embauchée en 2020 chez Eviden (ligne d’activité d’Atos) pour créer une cellule de market intelligence. Aujourd’hui, elle est accompagnée d’une alternante et bientôt d’une troisième personne en apprentissage.

    Cloud, big data, solutions de supercalculateur, informatique quantique, cybersécurité, défense… l’activité d’Eviden est vaste et très dynamique. Au quotidien, la responsable de la cellule market intelligence jongle entre deux grandes familles d’activités.

    Lire aussi : Guide pratique - Réussir ses projets de veille

      "Nous avons une partie purement veille et veille business. Ici, notre objectif est de surveiller notre écosystème, nos marchés, la concurrence, les nouveaux besoins et tendances, ou d’identifier des opportunités pour nos commerciaux".

      Pour assurer cette mission, Prescillia Lelgouarch utilise depuis plusieurs années la plateforme Cikisi, dont elle apprécie l’ergonomie. "La veille peut être une tâche assez redondante", explique-t-elle ; "l’expérience utilisateur doit donc être optimale".

      Si l’intelligence artificielle (IA) n’est pas encore complètement rentrée dans le quotidien de la cellule de market intelligence, sa responsable estime qu’elle peut être un outil pertinent dans le futur. : "nous n’en somme qu’au début, mais l’IA peut être intéressante pour cartographier les informations. En faisant le lien entre l’ensemble des données que nous collectons et stockons, nous pourrions davantage capitaliser nos informations. Par exemple, pour de l’analyse sur le long terme".

      Faire connaître la cellule de market intelligence

      L’autre grande activité du pôle s’articule autour de la réalisation d’études. "C’est une facette très variée de notre travail", poursuit Prescillia Lelgouarch. "Nous pouvons intervenir pour connaître plus en détail un pays ou une zone géographique, pour identifier des partenaires d’appel d’offres, pour comparer nos solutions et celles du marché, pour le due diligence… Quel que soit l’entreprise ou le sujet, il faut être capable de faire des recherches et des analyses pour répondre aux besoins".

      Utilisation de bases de données, des différents moteurs de recherche, d’outils de datavisualisation ou de cartographie… Les sources et solutions utilisées pour cette mission sont multiples.

      En ce qui concerne la restitution et le partage des connaissances, l’équipe dédiée à la market intelligence s’adapte. Les collaborateurs peuvent s’inscrire à différentes newsletters ou encore bénéficier d’un brief complet.

      Lire aussi : E-réputation, veille image : des enjeux stratégiques pour les entreprises

      "Nous devons être certains que les collaborateurs obtiennent les informations qui ont un intérêt pour leur travail", explique la jeune femme. "Nous sommes de plus en plus identifiés et nous nous efforçons de participer à des événements internes pour communiquer sur nos études. Notamment sur les sujets de défense où il y a des besoins spécifiques".

      Pour Prescillia Lelgouarch, la market intelligence est un levier pour soutenir la stratégie de l’entreprise. Depuis peu, elle endosse également une nouvelle fonction : encryption (solutions de chiffrement pour protéger les données sensibles contre les cyberattaques ou autres) portfolio marketing manager. Pour ce poste orienté marketing, ses activités de veille sont précieuses.

      "Je me nourris de ces deux casquettes. Disposer d’une vision transverse pour définir sa stratégie ou encore identifier les synergies entre les différents marchés est très bénéfique".

      Son profil en trois infos :

      • sa formation : master en droit international et diplôme de l’École européenne d’intelligence économique
      • 3 qualités essentielles : curiosité, détermination, capacité d’analyse
      • 3 outils utilisés : Cikisi, Flourish, XMind
      Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
      veille financiere-market-intelligence-profils?
      De l’analyste en intelligence économique au veilleur stratégique, en passant par le spécialiste en data mining, le consultant en stratégie digitale ou encore le chargé de veille concurrentielle… Tous possèdent une expertise spécifique pour aider les entreprises à anticiper les tendances du marché et à prendre des décisions éclairées.
      Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
      À lire sur Archimag
      Les podcasts d'Archimag
      Le Syndicat intercommunal d'énergies de Maine-et-Loire (SIÉML) s’est lancé dans un grand projet d’archivage électronique en 2023. L’opportunité de réduire l’impact carbone tout en optimisant les processus est apparue au cours du projet. Agnès Arendo, archiviste et déléguée à la protection des données du SIÉML, revient sur la mise en route et les grandes étapes de ce chantier.

      Serda Formation Veille 2023