Article réservé aux abonnés Archimag.com

Emmaüs Connect en première ligne contre la précarité numérique

  • emmaus-connect-precarite-numerique.jpg

    emmaus-connect-precarite-numerique
    «Notre plus-value n’est pas tant dans la dimension technique que dans l’empathie et la pédagogie », Benjamin Bitane, Emmaüs Connect (Crédit : Alex Giraud)
  • Alors que la France compte près de 13 millions de « personnes éloignées du numérique », Emmaüs Connect intervient pour réduire la fracture numérique, synonyme de déclassement social. Collecte d’ordinateurs, accompagnement individuel et formation sont au cœur d’une « stratégie à 360° ». Reportage et rencontre avec des bénévoles au service de l'inclusion numérique.

    mail Découvrez Le Brief de la Démat, la newsletter thématique gratuite d'Archimag dédiée à la dématérialisation et à la transformation numérique des organisations !

    À l’heure du tout numérique, c’est un chiffre qui donne à réfléchir. 13 millions de nos concitoyens demeurent éloignés du numérique. Ils n’utilisent pas ou peu internet et se sentent en difficulté face à un écran ou un service en ligne.

    Le défi de l'inclusion numérique

    Le défi à relever est immense et l’État l’a bien compris en mobilisant 4 000 conseillers numériques qui auront vocation, dans les prochains mois, à venir en aide aux plus démunis.

    Le monde associatif n’est pas en reste. Depuis 2013, Emmaüs Connect intervient partout en France à la rencontre d’un public plus varié qu’il n’y paraît à première vue : des personnes âgées, bien sûr, mais aussi des chômeurs, des étrangers, des artisans, des agriculteurs…

    > Lire aussi : 4 000 recrutements pour favoriser l'inclusion numérique

    emmaus-connect-precarite-numerique-inclusion

    « Et même des jeunes gens ! », constate Benjamin Bitane, responsable national des formations au sein d’Emmaüs Connect ; « les personnes que nous aidons ont des parcours de vie différents et les jeunes sont souvent à l’aise avec le smartphone récréatif mais beaucoup moins aguerrit face à un service public en ligne. Notre plus-value n’est pas tant dans la dimension technique que dans l’empathie et la pédagogie ».

    > Lire aussi : Coronavirus : le nouveau site Solidarité-numérique.fr aide les Français à réaliser leurs démarches en ligne

    De la précarité numérique à l'insécurité sociale

    Emmaüs Connect est parti d’un constat : la précarité numérique prend des formes diverses et se traduit par de l’insécurité sociale. Des millions de citoyens rencontrent en effet des problèmes d’employabilité alors qu’ils ne maîtrisent pas les rudiments informatiques : postuler un emploi, trouver un log....
    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    nouveaux-medias
    Sur le Web, à côté de la presse classique qui s’y est exportée pour parfois s’y réinventer, de nouveaux sites d’information politique et générale ou spécialisée ne cessent de faire leur apparition et tentent de conquérir des lecteurs. Parfois thématiques, pouvant cibler telle ou telle frange de public, ils font souvent la part belle à la vidéo. Un expert analyse ce mouvement et ses tendances. Les agrégateurs de presse s’interrogent sur le traitement à réserver à ces nouveaux supports. Il en va de même dans les bibliothèques ou centres de documentation, soucieux d’apporter l’information souhaitée par leurs utilisateurs. Côté back-office, les médias sur le Web recourent à des algorithmes spécifiques et travaillent à l’optimisation de leur référencement. Pour les professionnels de l’information, l’éducation aux médias et à l’information est on ne peut plus d’actualité.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    1
    est en moyenne signalée toutes les semaines dans les établissements de santé depuis janvier 2021. Les hôpitaux ont subi 27 cyberattaques majeures - qui ont effectué tout ou partie de leurs systèmes d'information - en 2020.
    Publicité