Article réservé aux abonnés Archimag.com

derrière les barreaux, les livres

 

Les détenus sont des lecteurs presque comme les autres. Ils disposent de bibliothèques qui présentent la particularité d’être gérées par les prisonniers eux-mêmes. Visite guidée au centre de détention de Muret, en Haute-Garonne.

Dans sa célèbre nouvelle Le Joueur d’échecs, Stefan Zweig narrait une histoire singulière. Le personnage phare du roman, emprisonné, s’était vu interdire l’accès à toute forme de culture. Jusqu’au jour où, quelques instants avant de subir un interrogatoire, il remarque un livre dissimulé dans la veste de son geôlier… Au péril de sa vie, il s’empare de l’ouvrage, le cache contre son coeur et, de retour dans sa cellule, se plonge secrètement dans la lecture de l’ouvrage tant convoité.
Les temps ont heureusement changé et la population carcérale dispose désormais de bibliothèques en bonne et due forme. En France, l’accès à la culture est un droit...

Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
Le chiffre du jour
C'est le nombre de dossiers médicaux partagés ouverts par les assurés.