Article réservé aux abonnés Archimag.com

Relation usager en bibliothèque : ce que proposent les SIGB

  • sigb_bibliotheque_mediation.jpg

    SIGB-ordinateur-bibliotheque
    Si la plupart des SIGB ont déployé un large éventail d'outils de communication avec leurs usagers, allant même jusqu’à centraliser, pour certains, tous les canaux au sein de l’outil, le "chat" ne s'est pas encore généralisé. (Freepik/pch.vector)
  • Les éditeurs de SIGB (système intégré de gestion de bibliothèque) travaillent à améliorer chaque jour la communication et les échanges entre les bibliothèques et leurs usagers. Quelles sont les fonctionnalités disponibles pour les établissements souhaitant créer du lien et quelles sont celles à venir ? Voici ce que proposent les principaux prestataires de logiciels pour bibliothèques proposant des services dédiés à la relation usager ainsi qu'un comparatif de SIGB en fin d'article.

    >>>A noter : le tableau comparatif des fonctionnalités de SIGB dédiées à la relation usager est réservé, en fin d'article, aux abonnés d'Archimag. Pour le consulter, abonnez-vous à Archimag ou lisez le n°327 du magazine, dans lequel il a été également publié ! 

    Créer du lien. Un enjeu de taille pour les bibliothèques ! Bien sûr, les établissements ont massivement investi les réseaux sociaux depuis dix ans. Ils peuvent ainsi développer leur communauté, diffuser massivement leurs informations, valoriser leurs contenus et donner de la visibilité à leurs événements en toute autonomie.

    >Lire aussi : Logiciels pour bibliothèques : pas de rebond en 2018

    Mais qu’en est-il de la relation avec leurs usagers, de la connaissance précise de leurs attentes et de la personnalisation de la médiation ? Bref, de la création d’un lien de qualité dédié à leur satisfaction ?

    Quand les SIGB améliorent les échanges avec les usagers

    Les différents systèmes intégrés de gestion de bibliothèque (SIGB) du marché cherchent à fluidifier les échanges avec les usagers tout en les rendant les plus pertinents possible.

    Quand on cherche un outil répondant à ces problématiques, certaines fonctionnalités sont donc prioritaires, ce que confirme Didier Pied, directeur du pôle lecture publique et documentation de l’éditeur Decalog :

    « Il est impératif d’intégrer que la communication en bibliothèques et médiathèques est aujourd’hui clairement orientée sur une approche de “loisir décomplexé”, reflet de la notion de troisième lieu », explique-t-il ; « les interfaces et les outils doivent être clairs, ludiques et interactifs ».

    Car l’interaction est bien le maître mot, que ce soit en termes de temporalité (elle doit être proposée en temps réel ou quasi-temps réel) ou en termes d’outil (la prise en compte des usages massifs sur smartphone, via une application mobile ou un environnement responsive, est indispensable).

    >Lire aussi : SGB mutualisés : 4 éditeurs sur la ligne de départ

    Michel Vivier, directeur général de Progilone, éditeur de la solution Syrtis, précise : « Pour gagner en pertinence, il faut développer toujours plus la connaissance de ses usagers », explique-t-il ; « cela passe par un aperçu précis de leurs centres d’intérêt et de leurs habitudes, dans le respect bien sûr de leur consentement ».

    Créer du lien avec un SIGB personnalisé

    Ce désir de personnalisation se reflète dans les demandes des établissements, auxquelles les éditeurs souhaitent répondre.

    « Aujourd’hui, la demande est essentiellement tournée vers l’allègement des pages d’accueil », confirme Bernard Olivier, CEO de JLB Informatique et responsable de la R&D ; « les bibliothèques souhaitent toujours proposer des fonctionnalités exhaustives, mais beaucoup plus ciblées ».

    Même son de cloche chez Progilone : « Nous voyons émerger des demandes de services personnalisés et de diffusion d’informations choisies ».

    Les services proposés ne sont pas en reste. « Il y a une plus grande attente de pertinence dans le cadre des usages “durs” », témoigne Didier Pied de Decalog ; « c’est-à-dire relatifs à la circulation, aux réservations ou au catalogue, et dont l’évolution a des conséquences fortes sur la médiation avec les usagers ».

    >Lire aussi : Coups d'pouce de la Rédac : les 5 clés pour choisir son logiciel de bibliothèque

    Le SIGB pour améliorer l'accès à l'information des utilisateurs

    « Nos clients attendent des outils de recherche performants, car ils ont compris qu’ils étaient un facteur d’amélioration de la réponse apportée aux publics », confirme Michel Vivier, de Progilone ; « nous travaillons même à améliorer notre système de recommandation usager ».

    Chez JLB Informatique, l’accent est mis sur les différents niveaux d’accès à l’information fournie aux utilisateurs :

    « Le SIGB doit proposer un système de push de l’information dans plusieurs rubriques, mais il doit permettre aussi de la recherche simple au sein de l’arborescence métier et offrir la possibilité de créer son propre formulaire de recherche ».

    La communication en bibliothèques tournée vers la relation usager 

    Si la plupart des SIGB ont déployé un large éventail d’outils de communication avec leurs usagers (mails, SMS, newsletters, posts sur les réseaux sociaux, etc.), allant même jusqu’à centraliser, pour certains, tous les canaux au sein de l’outil, force est de constater que le “chat” ne s’est pas encore généralisé.

    >Découvrez aussi : Un guide dédié à l'innovation en bibliothèque

    Sans parler des chatbots et de l’intelligence artificielle, promesses d’expériences conversationnelles améliorées tournées vers la relation usager : ils sont les grands absents de notre enquête. Seuls deux éditeurs (JLB Informatique et PMB Services) reconnaissent y travailler. Le lien de demain se construira-t-il sur ce terrain ?

    >>>Téléchargez le tableau comparatif des fonctionnalités de SIGB dédiées à la relation usager en cliquant-ici <<<

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    Archimag-signature-electronique
    La signature électronique est l’une des clés essentielles de l’efficacité des organisations digitales. Depuis ses débuts, les prestataires qui la fournissent se livrent une rude concurrence dans un marché loin d’être stabilisé et qui suscite l’appétit des investisseurs.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans les Guides Pratiques Archimag !
    strategie-digitale-ocumentation-bibliotheque-patrimoine
    Comment documentation, archives, bibliothèques ou musées peuvent-ils être digitaux pour des utilisateurs digitaux ? Il s’agit d’abord de faire le point sur ses lacunes et atouts pour construire ensuite sa stratégie digitale afin de conquérir et fidéliser de nouveaux publics. Cibler ses utilisateurs, souvent mobiles, recourant à plusieurs écrans, est une importante phase préalable. Pour son projet, diérentes voies peuvent être empruntées : web, réseaux sociaux, newsletter, Mooc, blog, vidéo, podcast, réalité augmentée ou virtuelle ! Les contenus sont également à adapter. Un guide avec des méthodes, des avis d’experts et des témoignages sur des expériences innovantes.
    Acheter ce guide  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    dont 290 numéros en accès libre, soit 20 000 pages d'articles... Archimag met à jour sa collection en ligne ! Le magazine de référence des professionnels du management de l'information complète la numérisation de ses anciens numéros jusqu'en décembre 2020 et permet désormais aux internautes de consulter gratuitement ceux couvrant la période de sa création, en juin 1985, jusqu'en décembre 2015.
    Publicité