Article réservé aux abonnés Archimag.com

La dématérialisation au ministère de la Culture : une approche globale

  • locaux_minCulture.jpg

    ministere-culture
    Concrètement, un volume de 500 000 démarches par an est concerné. Pour 2022, les démarches générant le plus de volume sont privilégiées par le ministère de la Culture. À savoir les 400 000 démarches liées à l’urbanisme. (Flickr/Falcon Photography)
  • Au ministère de la Culture, ce sont les dossiers liés à l’urbanisme qui représentent le plus de volume. Si la dématérialisation les place en priorité, l’approche est de toute façon globale, bien au-delà du champ purement informatique.

    Sommaire du dossier :

    Dès l’ordonnance de 2014 sur la saisine de l’administration par voie électronique », le ministère de la Culture se lance dans la dématérialisation. Est ouvert un portail ministériel de dématérialisation des demandes des usagers, avec la solution 6Tzen (société d’Adminext rachetée par Efalia). Des formulaires y sont mis à disposition.

    Coup d’accélérateur

    A partir de 2017, le programme Action publique 2022 (AP22) apporte un nouveau cadrage. Ceci avec un budget de 7,5 millions d’euros, dont 2 millions d’euros provenant du fonds pour la transformation de l’action publique (le ministère en a été lauréat).

    Pour Fabrice Lemessier, chef du département de la stratégie et de la modernisation, cet « accélérateur » pousse à aller plus loin et à prendre en compte le cycle complet de la démarche, non plus seulement en front office, mais aussi en back-office.

    On veut pouvoir mener l’instruction des dossiers en mode dématérialisé, émettre des actes numériques et s’interfacer avec des solutions tierces, par exemple la facturation Chorus. Cela doit aller jusqu’à l’archivage électronique, avec un lien avec le programme Vitam.  De plus, il est nécessaire que les évo....

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !

    Archimag
    Pas à pas, l’administration avance vers un service public 100 % dématérialisé, comme le veut le programme Action publique 2022. Où en est-on aujourd’hui ? Dans quel esprit les projets sont-ils menés ? La direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’État (Dinsic) et la direction interministérielle de la transformation publique (DITP) font le point. Ministère de la Culture, gendarmerie et Pôle Emploi font part de leurs expériences. Des outils spécifiques peuvent être à l’oeuvre. Les Maisons de services au public s’élèvent contre l’illectronisme.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    6,6
    C'est la croissance enregistrée pour le marché de la digitalisation des processus documentaires et métiers en 2019.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Publicité

    2019_03_270x270_aidel-archimag_fondu.gif