Article réservé aux abonnés Archimag.com

Pollution numérique : pour une transition numérique plus écologique

  • ecologie_numerique.png

    ecologie-numerique
    "Le numérique participe au dérèglement climatique plus qu'il n'aide à le prévenir", estime le think tank The Shift Projet dans une étude réalisée fin 2018 avec le soutien de l’Agence française de développement et de la Caisse des dépôts. (©Goumbik/Pixabay
  • La numérisation galopante des activités n’a pas que des vertus. Elle suppose l’achat d’équipements dont la nuisibilité croissante sur l’environnement est dénoncée. On parle de pollution numérique. Mais il est possible d’éviter un maximum de dégâts. Voici quelques pistes pour verdir (un peu) la transition numérique…

    Sommaire du dossier sur l'écologie numérique :

    La transformation numérique est aujourd’hui un sujet dans tous les secteurs et toutes les organisations, quelle que soit leur taille. Mais cette mue peut-elle aller de pair avec les transitions énergétiques ou écologiques qui sont également à l’œuvre ? Rien n’est moins sûr, hélas… Car contrairement à une idée reçue, les nouveaux outils numériques ont, tout comme le papier, un impact environnemental loin d’être négligeable.

    Entre autres exemples, le think tank The Shift Projet estime dans l'étude "Pour une sobriété numérique" réalisée fin 2018 - avec le soutien de l’Agence française de développement et de la Caisse des dépôts - que la consommation d’énergie du numérique, tant pour la fabrication que pour l’utilisation des outils, "est en hausse de 9 % par an". Pour cet institut, au niveau mondial, le numérique participe donc "au dérèglement climatique plus qu’il n’aide à le prévenir" : il est responsable de 3,7 % des émissions de gaz à effet de serre, en 2018, contre 2,5 % "seulement" en 2013, sous l’effet d’une multiplication des terminaux et d’une intensification des usages vidéo (très gourmands en énergie).

    >Lire aussi : Infographie sur les chiffres clés de la pollution numérique - Zoom sur le cycle de vie de nos appareils électroniques

    Faire preuve de bon sens

    Pour les entreprises qui ont une fibre écologique, le choix et l’achat de solutions ne devrait plus se faire sous le seul prisme des bénéfices financiers attendus, mais aussi en fonction de leur consommation énergétique supposée et de leur empreinte environnementale.

    "Nous avons aujourd’hui beaucoup de clients qui nous posent des questions à ce sujet, le plus souvent parce qu’ils ont mis en œuvre des politiques de RSE (responsabilité sociale des entreprises)", relève Kevin Clément, responsable marketing de Spigraph, une filiale d’Everteam spécialisée dans la distribution de solutions de capture documentaire et de dématérialisation. "En tant que fournisseur, nous ne commercialisons que des produits respectant la norme CE et la directive européenne ROHS, qui vise à limiter l’utilisation de substances dangereuses dans les équipements électriques et électroniques. Nous prenons aussi un certain nombre d’engagements pour tout ce qui touche à la récupération et à la revalorisation des équipements vendus."

    De façon plus terre à terre, l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) livre un certain nombre de conseils aux utilisateurs dans un bon guide pratique intitulé "La face cachée du numérique", réédité fin 2018. Des exemples ? Faites durer vos équipements - 88 % des fran....

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !

    Archimag-Ecologie-numerique
    La dématérialisation est-elle écologique ? Avec le numérique, est-on respectueux de l’environnement ? À l’heure où se multiplient les alertes sur la santé vacillante de la planète, ces questions méritent d’être approfondies. Rapidement, on constate que les paramètres sont multiples et les enjeux complexes.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    63
    C'est la part des entreprises françaises qui adhèrent à la dématérialisation des notes de frais.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Publicité

    2019_03_270x270_aidel-archimag_fondu.gif