Article réservé aux abonnés Archimag.com

Qui sont les documentalistes du journal Le Monde et quels sont leurs secrets de longévité ?

  • documentation_LeMonde.jpg

    Le-Monde-documentation
    D’ici la fin janvier 2020, c’est une équipe “zéro papier” qui viendra composer le nouveau service de documentation du Groupe Le Monde dans ses nouveaux locaux construits près de la Gare d'Austerlitz, à Paris (Crédit : Clémence Jost/Archimag)
  • En plein projet de regroupement et de déménagement, le journal Le Monde, qui vient de fêter ses 75 ans, s’apprête à écrire une nouvelle page de son histoire. Son service de documentation suit le mouvement, prêt à se réinventer une nouvelle fois. Rencontre avec son équipe, qui nous présente ce projet et livre ses secrets de longévité.

    L’ambiance est encore studieuse, au sein des imposants locaux du Monde qui longent le boulevard Auguste Blanqui, en plein cœur du quartier de Croulebarbe, dans le Sud parisien. En ce début d’après-midi de novembre, veille de week-end, l’équipe des documentalistes du journal est joyeusement concentrée, malgré les cartons qui l’entourent.

    >Lire aussi : Centres de documentation : comment réussir sa mutualisation ou fusion ?

    Certains sont sur le pied de guerre depuis 7 heures 30 ce matin, d’autres ne termineront pas avant 18 heures 30 ce soir. D’astreinte, le chef de service et son adjoint reviendront peut être même au bureau dimanche, si un événement ou une urgence survient. Tous ont conscience de ne pas travailler dans une entreprise comme les autres, mais dans un quotidien qui vit au rythme de l’information.

    Opportunité

    Sebastien-Carganico-Muriel-Godeau

    Si nous avons sollicité l’équipe de la documentation du Monde à l’occasion des 75 ans du journal, nous la rencontrons aussi la veille d’une autre étape importante : le regroupement, fin janvier 2020, de toutes les rédactions du Groupe Le Monde - avec entre autres celles de L’Obs et de Télérama - dans de nouveaux locaux construits non loin, près de la Gare d’Austerlitz. Un projet que le service de documentation prépare depuis trois ans et voit comme une véritable opportunité :

    "Ce rassemblement se fait à périmètre constant", explique le responsable du service de documentation, Sébastien Carganico ; "et il prévoit l’adoption d’une politique documentaire commune, pensée de façon collective, ainsi qu’un outil unique. L’objectif est de lisser nos pratiques".

    >Lire aussi : 24 heures dans la vie du documentaliste de la Fédération Française de Football (FFF)

    Rappelons que Le Monde est, pour le moment, le seul quotidien à avoir numérisé l’intégralité de son fonds patrimonial (océrisé et donc interrogeable), qui court de 1944 à nos jours. Il en sera bientôt de même pour les autres titres du groupe (Télérama, La Vie et L’Obs). 

    "Le système commun dont nous disposerons à terme proposera aux utilisateurs l’intégralité des fonds patrimoniaux de nos différents titres", poursuit le chef du service de documentation ; "à ces fonds s’ajouteront les dépêches, les articles de la presse quotidienne nationale (PQN) et de la presse hebdomadaire national....

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !

    Archimag-330-veille-terrain
    Pour recueillir de l’information, il serait risqué de ne s’en remettre qu’aux moteurs de recherche ! Rarement prioritaire dans les stratégies de veille très digitales, la veille terrain garde toute son utilité. Comment la mettre en place ?
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans les Guides Pratiques Archimag !

    De plus en plus, les professionnels du management de l’information - fonction support souvent mise à mal - viennent directement prêter main forte aux opérationnels des entreprises, administrations et collectivités. Ils interviennent dans la gouvernance de l’information, la recherche d’information et l’intelligence stratégique, la gestion des connaissances, le collaboratif et le community management... Soit dans des missions très diverses, effectuées souvent hors de tout centre ou service de documentation, ce qui provoque leur dispersion et nuit à leur visibilité. Ils s’appuient pourtant sur un socle de compétences communes, à la fois classiques et renouvelées, tirant profit des technologies de l’information. Et s'imposent comme des acteurs clés de la transformation digitale des organisations.
    Acheter ce guide  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre d'internautes en France soit 89 % de la population nationale.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Veille 2020.PNG