Article réservé aux abonnés Archimag.com

Aurélie Dudézert : "reconstruire le partage des connaissances au profit de l’entreprise est un vrai enjeu"

  • aurelie-dudezert-gestion-connaissance-changement-mode-travail.jpg

    aurelie-dudezert-interview-mode-travail-gestion-connaissances
    Aurélie Dudézert, professeure des universités et directrice de recherche. En poste à l’Institut Mines-Télécom Business School, elle évolue au sein du département technologie, information et management. (DR)
  • Aurélie Dudézert est professeure des universités et directrice de recherche. En poste à l’Institut Mines-Télécom Business School, elle évolue au sein du département technologie, information et management. Elle est l’autrice de plusieurs ouvrages et travaux de recherche sur les thématiques de la transition digitale des entreprises, de la gestion des connaissances ou encore des transformations dans le monde du travail. Rencontre.

    mail Découvrez Le Push du Veilleur, la newsletter thématique gratuite d'Archimag dédiée aux professionnels de la veille et de la documentation !


    Au sommaire : 


    La pandémie a-t-elle engendré de nouvelles méthodes et pratiques de travail qui se sont pérennisées au fil du temps ?

    Mes travaux se concentrent plutôt sur les grandes organisations. Avant la crise du Covid-19, il y avait beaucoup de discours sur la transformation digitale des entreprises, mais la réalité était plus nuancée. Elles n’avaient pas toutes introduit de manière massive des outils collaboratifs, ou encore des modalités de travail à distance ou hybride…

    Lire aussi : Rencontre avec Marc-Éric Bobillier Chaumon auteur de "Psychologie du travail digitalisé"

    Durant la pandémie, une partie du salariat en a bénéficié et les organisations ont constaté que la productivité n’avait pas baissé - elle avait même augmenté dans certains cas.

    Le Covid-19 a donc marqué une sorte de saut qualitatif par rapport à ce que nous vivions auparavant. Les entreprises ont ainsi considéré qu’il fallait instaurer de manière durable le travail hybride, d’autant que cela répondait à une attente des salariés.

    Nous avons aussi observé une évolution du rôle du manager, car certains d’entre eux avaient du mal à se positionner, ressentant même parfois de la lassitude et de l’impuissance. Certaines entreprises ont en partie répondu au problème en essayant de repenser les choses ou en travaillant sur des accords-cadres de télétravail.

    Quelles sont les problématiques qu’entraînent ces transformations ?

    Nous sommes dans une période que nous appelons "permacrises". En effet, de nouvelles crises apparaissent constamment : le Covid-19, la guerre en Ukraine, la pénurie de matières premières, l’émergence de l’IA… De plus, la France est un pays où les conditions de travail sont perçues comme étant particulièrement dures. Ce contexte crée un climat d’incertitude sur une population qui se sentait déjà, à tort ou à raison, maltraitée dans sa sphère professionnelle.

    Ces reconfigurations impactent les dynamiques organisationnelles, sociales et productives, dont les enjeux ne sont pas encore suffisamment mesurés par les dirigeants. En plus de toute cette complexification, nous avons introduit beaucoup de technologies et de nouveaux processus de gestion de l’information : ceux-ci rendent le travail encore plus abstrait.

    La difficulté du collectif est un autre élément qui a émergé très clairement dans la dernière étude que nous avons menée en 2023 : comment faire ensemble ? Comment valoriser le sentiment d’appartenance ?

    Aujourd’hui, l’entreprise représente-t-elle vraiment un lieu de travail ? Constitue-t-elle un bon lieu de travail ou faut-il complètement le repenser ? De grandes questions se dessinent sur l’entreprise en tant qu’institution.

    Comment la gestion des connaissances s’opère-t-elle dans ce contexte ?

    Je me suis rendu compte que plus personne ne m’en parlait ! Et c’est quand même le signe de quelque chose : soit la gestion des connaissances est devenue une évidence (il y a tous les outils nécessaires et la connaissance circule relativement bien), soit les entreprises ne savent pas par quel bout prendre le problème.

    Lire aussi : Comparatif : à chaque organisation, sa solution de Knowledge Management

    J’ai le sentiment que les technologies collaboratives (la visioconférence, les échanges de documents, d’e-mails, de tchats…) contribuent à une forme de partage des connaissances. En revanche, tout est très siloté.

    L’information circule au niveau de groupes qui se définissent de façon plus ou moins informelle. Tout comme la problématique de l’engagement collectif, reconstruire une forme de partage des connaissances au profit de l’entreprise constitue un vrai enjeu. Ce n’est pas un problème marginal qui va se résoudre tout seul.

    Il faut prendre la question à bras-le-corps et penser autrement les façons dont nous faisons du lien et travaillons ensemble.

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    km-monde-apres
    Transmission, aide à la décision et à l’innovation, culture d’apprentissage continu... Dans un environnement en perpétuelle transformation, la gestion des connaissances est plus que jamais un atout stratégique. Mais justement, quels défis le knowledge management (KM) doit-il surmonter dans un monde professionnel en mutation?
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Pour cet épisode spécial Documation, nous nous sommes penchés sur une autre grande tendance de l'année 2024 : la cybersécurité, et plus particulièrement la sécurité dans le domaine de la gestion des données. La protection des données contre les menaces internes et externes est non seulement cruciale pour garantir la confidentialité, l'intégrité et la disponibilité des données, mais aussi pour maintenir la confiance des clients. Julien Baudry, directeur du développement chez Doxallia, Christophe Bastard, directeur marketing chez Efalia, et Olivier Rajzman, directeur commercial de DocuWare France, nous apportent leurs éclairages sur le sujet.

    Serda Formation Veille 2023