Article réservé aux abonnés Archimag.com

Description des archives : Isad(G) bouge, place à Ric-O Converter !

  • archives_description_ric_o_converter.jpg

    archives-description-Ric-O-Converter
    La construction de Ric-O-Converter est fondamentalement différente des normes de description d’archives actuelle et est appelée à révolutionner le monde des archives.
  • Ric-O Converter vient d’être mis à disposition sur la plateforme GitHub. Ric, acronyme de "Records in contexts", est un nouveau modèle de description des archives, qui représente un fonds sous forme de map et de liens entre les documents. Cet outil, qui convertit l’EAD ou EAC-CPF au format RDF (Ric), va-t-il révolutionner l’Isad(G) ?

    Temps de lecture : 4 minutes

    mail Découvrez L'Archiviste Augmenté, la newsletter thématique gratuite d'Archimag !

    Depuis 2012, un groupe d’experts du Conseil international des archives (ICA) planche sur un nouveau standard de description des unités archivistiques : Records in contexts (Ric). Est-ce la fin d’Isad(G) ? Il est trop tôt pour le dire… Néanmoins, le besoin de construire un nouveau standard était essentiel pour se représenter les archives de demain.

    enlightenedLire aussi : Les archives et leurs métadonnées en débat à Paris

    Comme le dit l’ICA : "L’objectif de RiC est à la fois de réconcilier et d’intégrer les quatre normes existantes (la norme générale et internationale de description archivistique Isad (G), la norme internationale sur les notices d’autorité […] Isaar (CPF), la norme internationale pour la description des fonctions ISDF et la norme internationale pour la description des institutions de conservation des archives ISDIAH) et de s’appuyer sur elles pour aller plus loin".

    Enrichir plus facilement, développer les liens entre notices

    Le constat était la pauvreté de nos notices descriptives. L’idée est de pouvoir les enrichir plus facilement et de développer les liens entre notices qui sont porteurs de sens.

    À la différence d’Isad(G), Ric apporte une structure sous forme de map, un plus grand nombre d’entités (22) et d’attributs (44) pour décrire les ensembles documentaires, une séparation par instanciations : un même document peut exister avec une version parchemin, photocopie, scan…(Ndlr: Entité ....
    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    covid-19-bibliotheque-confinees
    Mesures sanitaires de lutte contre la pandémie de Covid-19, la fermeture au public des bibliothèques puis l’interdiction de déplacement en France, entrées en vigueur le 14 puis le 17 mars 2020, ont évidemment fortement impacté les établissements. Un confinement qui ne s’est pourtant pas traduit par l’arrêt d’activité des bibliothécaires. Nombreuses ont été leurs initiatives, d’une part, pour continuer de proposer une offre de lecture et de culture, d’autre part, pour accompagner les publics dans cette situation nouvelle. Les ressources numériques ont été sollicitées comme jamais. Les bibliothécaires universitaires ont également agi. A l’étranger, les actions durant le confinement ou en phase de déconfinement sont aussi le lot des bibliothèques. Enfin, pour le secteur des librairies et de l’édition, cette période se traduit par de lourdes difficultés économiques. Peu à peu, chacun se tourne vers l’après.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    C'est le nombre de dossiers médicaux partagés ouverts par les assurés.
    Publicité

    banniere-archimag_2.gif

    archives 2020.PNG

    Indispensable

    Bannière BDD.gif