Article réservé aux abonnés Archimag.com

e-réputation : parer à la désinformation

 

La e-réputation est devenue en quelques mois un immanquable sujet d'actualité. Le monde politique, les entreprises, les pipoles mettent en place des stratégies de veille afin de déjouer des campagnes de déstabilisation. L’identité numérique intéresse également chacun d'entre nous : Facebook, Twitter, Youtube, les blogs regorgent d'informations intimes qui, un jour ou l’autre, peuvent de se révéler nocives. Maîtriser sa e-réputation fait désormais partie des réflexes de l’homo numericus.

Nathalie Kosciusko-Morizet sait y faire en matière de e-réputation. Secrétaire d’État chargée du développement de l’économie numérique, elle est l’une des premières personnalités politiques à avoir investi les réseaux sociaux pour y vanter ses actions… et y parler de sa vie privée. C’est en effet sur Twitter qu’elle annonce, au mois d’avril dernier, sa grossesse : « Il paraît que… ». Suivi d’un lien vers sa page Facebook : « Alors voilà c’est vrai, je suis enceinte. Mon mari et moi sommes très heureux. J’accoucherai cet été ». Reprise en boucle par les médias traditionnels, cette information

Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
Les podcasts d'Archimag
Rencontre avec Stéphane Roder, le fondateur du cabinet AI Builders, spécialisé dans le conseil en intelligence artificielle. Également professeur à l’Essec, il est aussi l’auteur de l’ouvrage "Guide pratique de l’intelligence artificielle dans l’entreprise" (Éditions Eyrolles). Pour lui, "l’intelligence artificielle apparaît comme une révolution pour l’industrie au même titre que l’a été l’électricité après la vapeur".