Article réservé aux abonnés Archimag.com

Raphaëlle Bats de l'Enssib : "Le séminaire Biblio-Covid a rencontré son public"

  • raphaelle_bats_seminaire_biblio_covid_enssib.jpg

    Raphaelle-Bats-Enssib-seminaire-biblio-covid
    Raphaëlle Bats, chargée des relations internationales de l'Enssib, a créé le séminaire en ligne Biblio-Covid Les bibliothèques en temps de crise durant le confinement. (Crédit : Enssib/Robin Chauchot)
  • Début avril, Raphaëlle Bats, chargée des relations internationales de l'Enssib, a lancé un séminaire en ligne ouvert à tous en 10 épisodes, Biblio-Covid 19 "Les bibliothèques en temps de crise", afin de mettre à disposition des professionnels un espace de formation et de réflexion sur le rôle et la situation des bibliothèques en cette période de crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus (Covid-19). 

    Temps de lecture : 3 minutes


    Cet article est issu du dossier "Covid-19 : les bibliothèques confinées, et après ?" du numéro de mai-juin d'Archimag. Voici le sommaire du dossier :


    Pourquoi avoir créé le séminaire en ligne Biblio-Covid19 ?

    L’Enssib a ouvert ses ressources et formations pour nos collègues confinés. Dans la même dynamique, j’ai proposé ce séminaire de recherche, parce que je partageais avec les bibliothécaires une inquiétude similaire.

    enlightenedLire aussi : Quel est le rôle des bibliothèques pendant le Covid-19 ? Participez à la réflexion lors d'un séminaire en ligne ouvert à tous

    J’ai beaucoup travaillé sur le rôle des bibliothèques, mais je me trouvais assez démunie, comme beaucoup, face à une crise qui faisait ressortir leur caractère non indispensable.

    Je ressentais l’urgence de réfléchir à ces questions dans une société confinée et je n’étais visiblement pas la seule, puisque nous avons eu 1 600 inscrits à ce séminaire, et besoin d’une équipe de 30 volontaires pour animer les 11 ateliers simultanés qui se tiennent pour chaque épisode ! 

    enlightenedLire aussi : Déconfinement : des guides pour accompagner la reprise d'activité dans les bibliothèques et les services d'archives 

    Ce séminaire et vos échanges vous ont-ils aidée à trouver une réponse à la fameuse question posée dans l'épisode 10 : “les bibliothèques sont-elles d'utilité publique en temps de crise ?”

    Nous sommes finalement partis de l’idée qu’il nous fallait construire cette utilité publique. A travers les thématiques des épisodes (besoins, espaces-lieux-routines, exclusion-attention), il s’agit de repenser nos services en contexte et dans la situation que nous vivons.

    Un des éléments clés du séminaire est de se décentrer des problématiques bibliothéconomiques pour aller vers des problématiques politiques et sociales dans lesquelles les bibliothécaires peuvent se construire une utilité. La réponse à la question initiale se dessinera d’épisode en épisode, mais j’ai déjà mon idée…

    enlightenedLire aussi : 81 % des bibliothécaires ont totalement découvert le télétravail durant le confinement

    Ce séminaire a-t-il généré des pistes de réflexions ou d'actions pour le fameux "après" dont tout le monde parle ?

    Il est trop tôt pour dessiner cette bibliothèque de l’après, mais nous essayons de poser des jalons en travaillant autour de notions comme celles d’hospitalité, de "care", d’espace public numérique, etc. Ce séminaire ouvre en tout cas des pistes utiles et utilisables pour construire cet après.

    Il est prévu pour 10 épisodes et il reste encore beaucoup de questions à aborder, telles que la présence sur les réseaux sociaux, la place des collections, le renouvellement de la médiation, etc., pour avoir une bonne visibilité de ce que nous pourrons faire et devenir demain.

    Une chose est certaine, le séminaire a rencontré son public, des professionnels qui ont une certitude, celle de vouloir servir le public, et qui veulent le faire dans le respect des équipes et des usagers, sans se voiler la face sur notre utilité, mais en ayant à cœur de prendre part à la société dans laquelle nos institutions doivent construire leur rôle. 

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    covid-19-bibliotheque-confinees
    Mesures sanitaires de lutte contre la pandémie de Covid-19, la fermeture au public des bibliothèques puis l’interdiction de déplacement en France, entrées en vigueur le 14 puis le 17 mars 2020, ont évidemment fortement impacté les établissements. Un confinement qui ne s’est pourtant pas traduit par l’arrêt d’activité des bibliothécaires. Nombreuses ont été leurs initiatives, d’une part, pour continuer de proposer une offre de lecture et de culture, d’autre part, pour accompagner les publics dans cette situation nouvelle. Les ressources numériques ont été sollicitées comme jamais. Les bibliothécaires universitaires ont également agi. A l’étranger, les actions durant le confinement ou en phase de déconfinement sont aussi le lot des bibliothèques. Enfin, pour le secteur des librairies et de l’édition, cette période se traduit par de lourdes difficultés économiques. Peu à peu, chacun se tourne vers l’après.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    dont 290 numéros en accès libre, soit 20 000 pages d'articles... Archimag met à jour sa collection en ligne ! Le magazine de référence des professionnels du management de l'information complète la numérisation de ses anciens numéros jusqu'en décembre 2020 et permet désormais aux internautes de consulter gratuitement ceux couvrant la période de sa création, en juin 1985, jusqu'en décembre 2015.
    Publicité