Article réservé aux abonnés Archimag.com

Bibliothèques et bibliothécaires transformés par le Covid-19 et le confinement

  • bibliotheques_bibliothecaires_initiatives_covid_19_confinement.jpg

    bibliotheque-initiatives-bibliothecaires-covid-19
    Durant les 2 mois qu'a duré la fermeture au public des bibliothèques à cause de la pandémie du Covid-19, il a souvent fallu mettre de côté le travail sur le fonds physique pour maintenir, à distance, le lien avec les lecteurs. (Freepik)
  • Fermées au public durant près de deux mois, les bibliothèques n’ont pas pour autant laissé tomber leurs usagers, confinés. Et ça s’est vu : la large couverture médiatique accordée à la culture en ligne a (enfin) offert la visibilité qu’ils méritent aux services à distance proposés par les établissements et à leurs initiatives locales, entraînant de nouveaux usages chez les publics. Une mutation qui préfigure le nouveau rôle des bibliothèques dans la société.

    Temps de lecture : 7 minutes


    Cet article est issu du dossier "Covid-19 : les bibliothèques confinées, et après ?" du numéro de mai-juin d'Archimag. Voici le sommaire du dossier :


    La nouvelle est tombée le samedi 14 mars 2019 au soir, mettant fin aux interrogations qui agitaient alors la profession et les élus : bibliothèques et centres de documentation fermeront leurs portes au public le soir même, à minuit. L’Association des bibliothécaires de France (ABF) a rapidement publié ses recommandations pour “assurer un minimum de service public culturel et informationnel”. 

    Le travail en interne ayant été autorisé, généralement en télétravail, les regards se sont immédiatement tournés vers les services en ligne proposés par les établissements. Les bibliothèques de l’enseignement supérieur ont pu rester opérationnelles via leurs services à distance. Du côté des collectivités territoriales, les services en ligne ont été très souvent étendus à l’ensemble de leurs habitants, inscrits ou non. La durée des prêts a été prolongée et les pénalités de retard suspendues.

    Avec pour mot d’ordre de ne pas rompre le lien avec les usagers. Et ce, par tous les moyens mis à la disposition des professionnels (réseaux sociaux, tchats, mails, etc.).

    enlightenedLire aussi : Bibliothèques : quel est l'impact du covid-19 sur leur offre numérique ?

    Les ressources toujours plus valorisées

    Tête de proue de l’immense réseau d’établissements français, la Bibliothèque nationale de France (BNF) a poursuivi la mise à disposition de ses collections et de ses ressources en ligne en mobilisant ses équipes pour “proposer un maximum de ressources thématisées accessibles à distance, pour [vous] aider à trava....
    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    covid-19-bibliotheque-confinees
    Mesures sanitaires de lutte contre la pandémie de Covid-19, la fermeture au public des bibliothèques puis l’interdiction de déplacement en France, entrées en vigueur le 14 puis le 17 mars 2020, ont évidemment fortement impacté les établissements. Un confinement qui ne s’est pourtant pas traduit par l’arrêt d’activité des bibliothécaires. Nombreuses ont été leurs initiatives, d’une part, pour continuer de proposer une offre de lecture et de culture, d’autre part, pour accompagner les publics dans cette situation nouvelle. Les ressources numériques ont été sollicitées comme jamais. Les bibliothécaires universitaires ont également agi. A l’étranger, les actions durant le confinement ou en phase de déconfinement sont aussi le lot des bibliothèques. Enfin, pour le secteur des librairies et de l’édition, cette période se traduit par de lourdes difficultés économiques. Peu à peu, chacun se tourne vers l’après.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    4
    C'est le montant de la levée de fonds réalisée par la start up Affluences.
    Publicité

    banniere-archimag_2_0.gif

    doc 2020.PNG

    banniere GP52 web.png