Article réservé aux abonnés Archimag.com

Numérisation : Seris dématérialise ses dossiers RH en haute sécurité

  • seris_numerisation_dematerialisation_rh.png

    Seris-dematerialisation-numerisation-ressources-humaines-RH
    Un agent en mission de surveillance du groupe Seris, qui a lancé un chantier de numérisation de ses dossiers RH. (Seris)
  • Seris, le premier groupe français indépendant sur le marché de la sécurité des biens et des personnes, a fait appel à l’éditeur Ephesoft pour numériser et ainsi dématérialiser ses dossiers du personnel.

    Temps de lecture : 4 minutes


    Cet article est issu du dossier "Que doit-on réellement numériser ?" du numéro d'avril d'Archimag. Voici le sommaire du dossier :

    banniere_archimag_1.png


    Avec 18 000 collaborateurs à travers le monde, Seris fait office de premier groupe français indépendant sur le marché de la sécurité des biens et des personnes. Ses activités couvrent de nombreux domaines : sûreté aéroportuaire, ingénierie sûreté, technologies, télésurveillance, sécurité mobile, sûreté cynophile, formations et services…

    En raison de spécificités liées à son secteur, Seris doit se conformer à de nombreuses règles de sécurité. En France, l’entreprise compte aujourd’hui près de 9 000 collaborateurs.

    enlightenedLire aussi : Dématérialisation RH : réduction de coûts et gain de temps en perspective !

    Particularité : près de 2 000 nouveaux collaborateurs arrivent tous les ans. De plus, ses 50 agences réparties sur le territoire national l’obligent à transférer fréquemment des documents d’un site à un autre. Ces dossiers d’employés peuvent contenir plus de 100 types de documents différents, certains périodiques, comme le bulletin de paie mensuelle, d’autres non. Certains de ces documents sont réglementaires avec des dates de validité à surveiller et des renouvellements à anticiper.

    Pendant longtemps, les documents papier et les photocopies ont été la règle, au risque de générer des lourdeurs de gestion et des risques potentiels de perte de document.Le machine learning au service de la capture fiableAu printemps 2014, l’entreprise a pris la décision de dématérialiser tous les dossiers du pers....
    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    magazine-Archimag-numerisation
    Dans le privé comme dans le public, les besoins en numérisation sont encore nombreux. La tentation de vouloir tout numériser ne tient pas longtemps lorsque l’on se pose la question du coût, ou d’abord celle de l’utilité. Records managers et archivistes le savent, mais ne sont pas forcément aux manettes.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    des bibliothèques proposant des ressources numériques ont constaté depuis le début du confinement une augmentation des usages de leurs ressources en ligne, selon une enquête flash menée par le ministère de la Culture fin mars 2020.
    Publicité

    Couv demat 2020.png