Publicité

Qui est Carole Guelfucci, documentaliste juridique, qui tient le blog Sérendipidoc ?

  • carole-guelfucci.jpg

    carole-guelfucci
    En parallèle de son métier, Carole Guelfucci tient deux blogs qui se nomment Sérendipidoc, contraction entre les mots sérendipité et documentation, et Racines-Corses, en rapport avec ses origines corses. (DR)
  • Portrait de Carole Guelfucci, documentaliste, responsable de la documentation juridique du cabinet d'avocats Darrois Villey, à Paris. Membre du conseil d'administration de Juriconnexion, l'association de juristes et documentalistes juridiques, elle enseigne également le métier de documentaliste à l’École de bibliothécaires documentalistes (EBD) et à l’École des hautes études appliquées du droit. C'est également elle qui tient le blog Sérendipidoc. Voici son parcours et ses (multiples) activités.

    mail Découvrez le Push du Veilleur, la newsletter thématique gratuite d'Archimag dédiée aux professionnels de la veille et de la documentation !

    Responsable de la documentation juridique

    Carole Guelfucci est documentaliste, responsable de la documentation juridique du cabinet d’avocats Darrois Villey à Paris. Rigueur et organisation sont de mise dans le domaine juridique. Elle s’y est en fait retrouvée par hasard.

    Chargée à la fois de la gestion classique de la bibliothèque, mais principalement des recherches et de la formation des avocats ou stagiaires à la recherche juridique, elle s’occupe également de mettre à jour les sites du cabinet, internet et intranet.

    documentation-juridique

    enlightenedLire aussi : Offres d'emploi : où postuler quand on est documentaliste ?

    Des études de documentation en anglais

    Depuis l’enfance, son souhait de devenir documentaliste n’a jamais changé. Une passion qu’elle découvre au collège, notamment transmise par la documentaliste qui s’occupait du CDI.

    « J’ai donc poursuivi des études qui allaient dans le sens de cette passion. Alors que j’effectuais mon cursus scolaire, j’imaginais débuter ma carrière professionnelle dans l’industrie. Cependant, le droit s’est imposé à moi et je ne regrette pas ce choix ».

    Elle passe par l’IUT de Tours pour une formation de documentaliste. Avec un DUT en poche à 20 ans, elle se dit qu’il est peut-être un peu trop tôt pour se lancer dans le monde du travail. Une opportunité s’offre à elle, l’occasion d’inaugurer le premier partenariat Erasmus entre l’IUT de Tours et la faculté de Loughborough, comme documentaliste française.

    Partie deux ans en Angleterre pour des études de documentation en anglais, elle obtient un « bachelor of arts (BA) in library and information science ».

    enlightenedLire aussi : Droit d'auteur et documentation : "beaucoup d'idées reçues circulent chez les documentalistes"

    Une carrière dans le juridique

    Une fois rentrée en France, Carole Guelfucci postule via l’ADBS. Elle commence chez Deloitte et Touche juridique fiscal, devenu Taj. N’étant pas juriste de formation, au début de sa carrière, elle s’inscrit à des cours du soir au Cnam en droit des affaires pendant une année, afin de se familiariser avec ce domaine.

    « Je voulais m’améliorer en plus de ce que j’apprenais sur le tas. Même si cette démarche me demandait beaucoup de temps et d’énergie, cela m’a permis d’acquérir de bonnes bases en droit des obligations ».

    Par la suite, elle reste treize ans chez Bignon Lebray où elle travaille comme responsable en documention et webmaster.

    enlightenedLire aussi : Caroline Travers, 24 ans : la documentaliste qui a la cote 

    Un métier dur et exigeant

    Cela fait maintenant plus de dix ans qu’elle œuvre chez Darrois Villey, avec désormais une grande spécialisation dans ce secteur et une excellente connaissance des éditeurs et des sources.

    « Je ne regrette pas du tout d’avoir continué à évoluer dans cette profession qui est un milieu dur et exigeant, mais aussi enthousiasmant de par la qualité et le professionnalisme des personnes avec qui nous travaillons ».

    enlightenedLire aussi : Qui sont les documentalistes du journal Le Monde et quels sont leurs secrets de longévité ?

    Blogs, enseignement, etc

    En parallèle, Carole Guelfucci tient deux blogs qui se nomment Sérendipidoc, contraction entre les mots sérendipité et documentation, et Racines-Corses, en rapport avec ses origines corses.

    Le premier met à disposition des publications concernant son métier de documentaliste. On retrouve des articles sur l’évolution du métier de documentaliste, sur la veille, sur la recherche, mais aussi sur l’enseignement de la documentation. Ou plus spécifiquement, sur la documentation et la veille juridiques, ou bien encore la communication des juristes. Les publications sont diverses, avec des articles, des interviews, jusqu’aux comptes rendus de conférences.

    « Ces blogs m’ont également permis d’acquérir les compétences de webmaster dont je me sers aujourd’hui pour la gestion des sites du cabinet ».

    Elle enseigne également le métier de documentaliste à l’École de bibliothécaires documentalistes (EBD) et à l’École des hautes études appliquées du droit :

    « J’aime cette idée de transmettre ce savoir aux nouvelles générations ».

    Depuis 2020, elle est membre du CA de Juriconnexion. Dans cette association de juristes et documentalistes juridiques, elle apprécie tout particulièrement l’échange avec ses pairs, un échange qui l’a beaucoup stimulée pendant la période de la pandémie et qu’elle juge essentiel pour continuer de progresser.

    enlightenedLire aussi : 24 heures dans la vie du documentaliste de la Fédération Française de Football (FFF)

    Elle like

    • Son autrice préférée : Colette, pour qui elle nourrit une réelle admiration dans la femme qu’elle incarne, appréciant son côté avant-gardiste, ainsi que sa plume.
    • Sa ville préférée : Originaire de Corse, elle affectionne tout particulièrement Bastia, une ville de caractère, authentique et emblématique de la Corse.
    • Son hobby préféré : Chiner en brocante. « UneMadeleineDeProust » est une boutique d’objets vintage en ligne se trouvant sur le site Etsy, dont elle s’occupe depuis plusieurs années.
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    1
    est en moyenne signalée toutes les semaines dans les établissements de santé depuis janvier 2021. Les hôpitaux ont subi 27 cyberattaques majeures - qui ont effectué tout ou partie de leurs systèmes d'information - en 2020.

    Serda Formation Veille 2023