Publicité

Les français et la signature électronique, une confiance partagée

  • Signature.jpg

    Signature-Etude
    Neopost publie une étude sur la signature électronique (TFA)
  • Selon une étude récente réalisée par Neopost France, près de 2 français sur 3 ont confiance dans la signature électronique.

    La signature électronique, une pratique qui tend à se répandre. Aujourd’hui, la signature manuscrite se modernise en se tournant vers celle électronique. En effet, de nombreux services de la vie courante (banque, assurance, achat immobilier) se font en ligne. Ses services se sont développés au travers de moyens dématérialisés comme la signature électronique. La pratique de la signature électronique s’est imposée presque naturellement dans la vie des français, puisque 74 % des personnes interrogés ont déclaré déjà l’avoir utilisée.

    La confiance, une nécessité pour la signature électronique

    Pour les Français, il est important de se sentir en sécurité et en confiance face à ce service dématérialisé. D’après l’étude, les personnes interrogées ont plutôt tendance à avoir confiance en la signature électronique. Ils estiment à 58 % que la signature électronique est un moyen juridiquement identique à la version manuscrite. 

    L’écologie comme principale motivation

    Selon l’étude de Neopost France, près de 55 % des personnes interrogées considèrent que la signature électronique est utile pour l’empreinte écologique. Egalement, elle constiturait pour 65 % des interrogés, un gain de temps.

    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans les Guides Pratiques Archimag !

    archimag-guide-dematerialisation
    Cherchant à toujours mieux répondre aux besoins des activités privées et publiques, la dématérialisation ne cesse d’évoluer. Selon le contexte, telle approche conviendra mieux qu’une autre… Affaire d’état du système d’information, de gouvernance et de stratégie. Mais derrière l’engouement pour le cloud (Saas), le marché doit être décrypté. De la Ged au réseau social d’entreprise, de multiples briques et assemblages peuvent servir la dématérialisation, tandis que l’intelligence artificielle bouscule les habitudes. Les derniers impératifs juridiques sont rappelés. Les concepts et les normes utiles sont décrits. Des méthodes montrent comment analyser ses processus et flux documentaires et élaborer le Swot déclencheur de son projet de dématérialisation. Comment se lancer dans la mise en oeuvre ? En connaissant les outils, matériels et logiciels, en acquérant de la méthode et en prenant exemple sur des retours d’expérience : gestion du courrier, traitement de la facture, signature électronique, coffre-fort numérique, automatisation des processus.
    Acheter ce guide  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    63
    C'est la part des entreprises françaises qui adhèrent à la dématérialisation des notes de frais.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Publicité

    2019_03_270x270_aidel-archimag_fondu.gif