Article réservé aux abonnés Archimag.com

Eric Vidalenc : "nous devons mettre le numérique au service de la transition écologique"

  • eric-vidalenc-ecologie-numerique.jpg

    eric-vidalenc-numerique-transition-ecologique
    "Nous devons cesser d’entretenir ce techno-optimisme béat et mettre le numérique au service de la transition écologique", estime Eric Vidalenc. (DR)
  • Eric Vidalenc est spécialiste des questions énergétiques et auteur de l’ouvrage « Pour une écologie numérique » (Éditions Les petits matins, 2019). Pour Archimag, il évoque la nécessité d'une écologie numérique qui mettrait le numérique au service de la transition écologique. Selon lui, nous avons un défi collectif : celui de mettre le progrès technique et la transformation numérique au service d'enjeux plus globaux tels que l'augmentation des déchets, la pollution ou encore le changement climatique. 

    mail Découvrez Le Brief de la Démat, la newsletter thématique gratuite d'Archimag dédiée aux professionnels de la transformation numérique et de la dématérialisation !

    Votre ouvrage s’ouvre sur un constat : le numérique est « un monopole radical ». En quoi est-il un monopole radical ?

    Le numérique est un monopole radical dans la mesure où il impacte l’ensemble de notre manière de vivre, de produire et de consommer. Il semble que le numérique soit désormais incontournable pour réaliser de nombreux actes quotidiens : prendre le bus, une voiture ou un vélo en libre-service, écouter de la musique, remplir un formulaire quelconque, s’orienter, regarder une série, préparer ses vacances, travailler à domicile… Dans nos sociétés industrialisées, on ne peut plus vivre sans numérique.

    Le philosophe Ivan Illich avait développé la notion de monopole radical au XXe siècle pour désigner un moyen technique en situation de monopole qui empêche l’accès aux autres moyens d’accomplir la même fonction, et implique donc son usage et certaines manières de l’utiliser.

    > Lire aussi : Empreinte carbone et sobriété numérique : comment agir ?

    Vous évoquez deux grandes transformations : la transition énergétique, imposée par la disponibilité limitée des ressources, et la transition numérique. Est-il possible de mener ces deux transitions en même temps ?

    Notre défi collectif est de mettre le progrès technique — qui s’incarne aujourd’hui dans le numérique — au service d’enjeux plus globaux. À ce jour, il s’agit plutôt d’une hypothèse qu’une réalité car le numérique en tant que tel ne nous aide pas à moins consommer.Avec le numérique, on ajoute....
    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    coconstruire-bibliothèque-demain
    Pour que la bibliothèque de demain, municipale, intercommunale ou universitaire, réponde encore mieux aux besoins de ses publics, autant engager son évolution avec ses lecteurs ou visiteurs. La coconstruction est très tendance, faite d’échanges, de souhaits de bénéficier de services sur mesure, utiles, proches, d’envie de participation, de besoins d’intergénération...
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    1
    est en moyenne signalée toutes les semaines dans les établissements de santé depuis janvier 2021. Les hôpitaux ont subi 27 cyberattaques majeures - qui ont effectué tout ou partie de leurs systèmes d'information - en 2020.