Publicité

L'écrivain Haruki Murakami confie ses archives et sa discothèque à la recherche

  • haruki_murakami.jpg

    Haruki-Murakami
    Haruki Murakami lors de la conférence de presse donnée le dimanche 4 novembre 2018. (capture d'écran NHK)
  • L'université Waseda (Sodai) envisage de créer sur son campus un centre de recherche dédié à l'oeuvre d'Haruki Murakami. 

    "Je n'ai pas d'enfant et après ma disparition cela m'ennuierait que tout parte à droite à gauche, c'est donc très appréciable que l'université dont je suis issu s'occupe de mes archives", a expliqué le romancier japonais Haruki Murakami le 4 novembre dernier lors de sa première conférence de presse donnée en 37 ans. Le site de la chaîne publique NHK rapporte que l'ensemble des archives littéraires et de la discothèque de l'écrivain de 69 ans seront donc offerts à l'université privée Waseda (Sodai), à Tokyo, dès avril prochain.

    L'auteur des Chroniques de l'oiseau à ressort, de Kafka sur le rivage ou encore de la trilogie 1Q84 souhaite que ses archives puissent être utiles à des chercheurs japonais et étrangers pour l'étude de son oeuvre et donnent lieu à des échanges libres autour de la littérature et de la culture ; une perspective qui lui "procurerait une joie sans égale". 

    Romancier mélomane

    "Cela fait près de 40 ans que j'écris et j'ai accumulé des tas de manuscrits, documents, coupures de journaux que je n'ai plus la place de conserver ni chez moi, ni dans mon bureau", a-t-il déclaré à la presse. Quelques 10 000 vinyles appartenant au romancier mélomane - passionné de jazz et de rock, il a tenu un club dans Tokyo et fait référence à des oeuvres musicales dans tous ses romans - pour seront également confiés à l'université de Waseda. L'écrivain, qui a expliqué avoir pris "plus de soin à collectionner les disques que les livres", imagine même que l'université pourrait organiser des "concerts de disques" où les gens viendraient écouter ses programmations. 

     

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    1
    est en moyenne signalée toutes les semaines dans les établissements de santé depuis janvier 2021. Les hôpitaux ont subi 27 cyberattaques majeures - qui ont effectué tout ou partie de leurs systèmes d'information - en 2020.

    archives 2021.PNG

    Indispensable

    Bannière BDD.gif