Article réservé aux abonnés Archimag.com

Transformation digitale des musées : "le musée en ligne se conçoit différemment du musée physique"

  • musee-physique-transformation-digitale-exposition.jpg

    musee-transformation-digitale-physique-exposition-en-ligne
    "Cest globalement qu’il faut penser la transformation digitale", affirme Elisabeth Gravil ; "C'est tout le vécu d’un musée de A à Z qui s’imbrique et qui doit briser les fameux silos" (Freepik/rawpixel.com)
  • Présidente et fondatrice de Museovation, Elisabeth Gravil conseille les musées et les institutions culturelles dans leur transformation digitale. Après l’explosion d’initiatives en ligne des musées français de 2020, elle dresse son état des lieux de leur maturité numérique et livre ses préconisations pour (re)composer la chaîne du numérique en termes d'accessibilité, d'écoresponsabilité, de professionnalisation des équipes, de la prise en compte de la diversité en ligne, etc.

    Temps de lecture : 7 minutes

    mail Découvrez L'Archiviste Augmenté, la newsletter thématique gratuite d'Archimag dédiée aux professionnels des archives et du patrimoine !

    Quel impact l’année 2020 a-t-elle eu sur la transformation digitale des musées français ?

    elisabeth-gravil-musee-transformation-digitale2020 est une année charnière qui a entraîné une véritable prise de conscience du paysage muséal français sur la nécessité d’accélérer sa numérisation, notamment au regard des initiatives plus pointues des musées anglo-saxons et nordiques.

    Avec l’avalanche de contenus culturels de l’année dernière, les professionnels ont réalisé qu’ils pouvaient atteindre un public plus large au sens quantitatif et géographique. Ils ont aussi constaté qu’ils pouvaient toucher, grâce aux musées en ligne, des catégories sociales encore intimidées par le musée physique.

    enlightenedLire aussi : Patrimoine et innovation : faut-il repenser les musées et les lieux de culture ?

    Comment cette prise de conscience s’est-elle traduite ?

    Jusque-là, les moyens financiers, techniques, technologiques et humains étaient généralement dédiés au musée physique. Cette prise de conscience a rétabli une sorte d’équilibre pour mieux répartir ces moyens entre musée physique et virtuel. On parle d’hybridité dans tous les domaines, il n’y a pas de raison que le culturel y échappe.

    Cette prise de conscience a engagé certaines réflexions sur l’organisation du travail et la répartition des équipes, mais aussi au niveau de l’obsolescence des sites internet, des moyens de collaboration et des propositions. Car le musée en ligne se conçoit différemment du musée physique.

    enlightenedLire aussi : Préparer une exposition physique vs une exposition virtuelle : quels prérequis, besoins et bilans ?

    C’est tout un modèle qu’il faut inventer ?

    Totalement. On a d’abord connu le passage de l’extérieur des murs physiques du musée vers le virtuel. Et même si cela peut sembler paradoxal, la transformation digitale induit de nouveaux modèles de diffusions diversifiées du contenu à l’extérieur de ces murs virtuels.Par exemple, après l’essor des podcasts, le M....
    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    Archimag-346-cybersécurité
    Rendant les organisations plus numériques que jamais, la pandémie profite aussi à la cybercriminalité. Les faits de cyberattaques augmentent de manière exponentielle, faisant prendre conscience de la vulnérabilité des systèmes d’information. Entreprises, administrations, collectivités territoriales, hôpitaux mesurent l’ampleur des risques. Les mises en garde sont à la fois européennes et étatiques et relèvent aussi de la gouvernance de l’information et des données. Mais qui sont les cyberattaquants ? Les hackers éthiques ? À chacun d’appliquer conseils et bonnes pratiques, et de s’équiper de solutions de protection.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    dont 290 numéros en accès libre, soit 20 000 pages d'articles... Archimag met à jour sa collection en ligne ! Le magazine de référence des professionnels du management de l'information complète la numérisation de ses anciens numéros jusqu'en décembre 2020 et permet désormais aux internautes de consulter gratuitement ceux couvrant la période de sa création, en juin 1985, jusqu'en décembre 2015.
    Publicité

    archives 2021.PNG

    Indispensable

    Bannière BDD.gif